Mon compte Devenir membre Newsletters

La Bourse l'aide à financer sa croissance

Publié le par

Pour mieux croître sur le marché des nouvelles technologies, l'entreprise parisienne Trialog, spécialisée dans les systèmes informatiques embarqués, a été l'une des premières PME à s'introduire sur Alternativa, la «Bourse» des non cotés.

Nous sommes le 10 décembre 2007. Aujourd'hui, les 22 salariés de Trialog ont les yeux rivés sur le site web d'Alternativa, la nouvelle place de marché dédiée aux PME non cotées. Et pour cause: leur entreprise vient de faire ses premiers pas en Bourse, au cours de 64,42 Euros par action. A l'origine de cette décision «historique» de placer en Bourse 15% de son capital, la volonté de Madeleine Francillard, la présidente, d'étoffer ses équipes - notamment d'ingénieurs et d'investir en recherche et développement afin de prendre le tournant de la domotique. «Les logiciels embarqués sur lesquels nous travaillons actuellement vont évoluer et feront bientôt partie intégrante des systèmes de la maison. Nous souhaitons donc profiter de cette opportunité et croître sur ce nouveau marché», explique-t-elle. Pour Madeleine Francillard et son équipe, cette première cotation marque la fin d'un véritable marathon qui a duré six mois.

Entrée sur Alternativa. Début 2007, Trialog est d'abord expertisée par un cabinet comptable chargé de déterminer la valeur de la société, donc celle de l'action. Puis, une commission constituée d'experts d'Alternativa étudie la candidature de la PME avant de prendre sa décision. A la grande satisfaction de la dirigeante, qui souhaitait éviter les aléas des fluctuations boursières: «Avec Alternativa, nous pouvons décider de ne pas vendre les actions en dessous de leur valeur d'expertise. Le seul risque, c'est que personne n'achète!» Sur les 1 550 actions mises en vente, la moitié a déjà trouvé preneur. «Beaucoup sont des personnes assujetties à l'ISF, qui souhaitent bénéficier des avantages fiscaux de l'investissement dans les PME.» Début avril, Trialog avait levé 48 000 euros en trois sessions, ce qui représente presque un quart de son objectif, fixé à 200 000 euros.

Madeleine Francillard, présidente de Trialog

Madeleine Francillard, présidente de Trialog

TRIALOG - Repères

- ACTIVITE: Recherche & développement en systèmes informatiques embarqués
- VILLE: Paris (VIIIe)
- FORME JURIDIQUE: SA
- DIRIGEANTE: Madeleine Francillard
- ANNEE DE CREATION: 1987
- EFFECTIF: 22 salariés
- CA 2007: 1,9 MEuros
- RESULTAT NET 2007: 213 kEuros
- CA PREVISIONNEL 2008: 2,4 MEuros

EN SAVOIR PLUS

Comment fonctionne Alternativa?


Lancée en décembre 2007, Alternativa s'adresse à des sociétés de plus de deux ans, dégageant du chiffre d'affaires et justifiant d'un plan de financement à un an. Après accord d'admission, l'entreprise fixe elle-même le rythme de ses cotations.
La place de marché n'est ouverte qu'une semaine par mois, avec découverte du prix, fixé par enchères ou sur sa valeur d'expertise, au choix de l'entreprise. Les achats et ventes de participations s'effectuent ensuite directement sur Internet, par des investisseurs qualifiés, inscrits sur la liste de l'Autorité des marchés financiers (AMF). L'entreprise émettrice doit verser deux commissions de 10 000 euros HT chacune pour l'admission et les frais annuels de négociation.

Mot clés : euro

Gaëtane DELJURIE