Mon compte Devenir membre Newsletters

La Grande-Bretagne et les Etats-Unis, royaumes des entrepreneurs

Publié le par

Le Royaume-Uni, paradis européen des entrepreneurs? C'est l'avis de la plupart des patrons de grosses PME [Dont le chiffre d'affaires oscille entre 30 et 300 millions d'euros] du Vieux Continent, interrogés par Barclays Private Equity dans un récent sondage portant sur 573 dirigeants français, britanniques, allemands et italiens. Le résultat n'est pas franchement étonnant: plus de la moitié des interrogés, toutes nations confondues, considèrent le Royaume-Uni comme le pays le plus propice à l'épanouissement des entreprises. Ils le placent, par exemple, en première position en termes d'environnement fiscal. Sur ce point, la France et l'Allemagne sont au coude-à-coude, avec chacune un tiers des suffrages. L'Italie arrive bonne dernière, avec seulement 8% des votes.

De même, le Royaume-Uni est perçu comme le pays dans lequel l'Etat encourage le plus la création, celui dont le climat social est le plus favorable et, enfin, celui qui a le plus l'«esprit d'entreprise». Pourtant, quand on leur demande de désigner le pays au monde où il est le plus facile d'entreprendre, les mêmes dirigeants en citent un autre: les Etats-Unis. Mais les raisons de ce choix diffèrent d'un pays à l'autre. Les Français et les Allemands plébiscitent l'Amérique pour sa capacité à faciliter les démarches (fiscales, administratives et légales) des entrepreneurs, tandis que les Britanniques sont plus sensibles à son libéralisme économique.

A noter que l'adage «Ailleurs, l'herbe semble plus verte» se vérifie une fois de plus. Pour les Français, Allemands et Italiens, c'est dans leur propre pays qu'il est le plus difficile d'être dirigeant. Seuls les sujets de sa Gracieuse Majesté ont une opinion contraire: pour eux, c'est en France que les entrepreneurs vivent le pire cauchemar!