Mon compte Devenir membre Newsletters

La bosse de l'entrepreneuriat

Publié le par

STEFANIE MOGE-MASSON Directrice de la rédaction

STEFANIE MOGE-MASSON Directrice de la rédaction

En France, 1,2 million de jeunes envisagent de créer leur entreprise dans les deux ans à venir. C'est ce que révèle un sondage, réalisé par OpinionWay pour l'Agence pour la création d'entreprise (APCE) à l'occasion du dernier Salon des entrepreneurs. De plus, un créateur d'entreprise sur cinq est âgé de moins de 29 ans, d'après une étude menée en 2006 par l'Insee, l'APCE et l'Observatoire des pratiques pédagogiques en entrepreneuriat (OPPE). Il est donc clair que le «gros» des entrepreneurs est constitué de trentenaires, voire de quadragénaires. Rares sont donc les jeunes qui se lancent sans avoir au préalable d'expérience salariée et, a fortiori, ceux qui se jettent à l'eau dès la fin de leurs études.

Mais, lorsqu'ils le font, c'est bien souvent avec un enthousiasme tel que le virus ne les quitte plus. Ils deviennent alors «serial entrepreneurs», enchaînant les aventures entrepreneuriales avec une énergie qui n'a d'égale que leur soif de réussir. Ce sont ces collectionneurs de success stories, ces dirigeants qu'aucune création ne rebute et qu'aucune reprise ne décourage, que nous vous présentons ce mois-ci. A l'instar du très médiatique Denis Payre, qui a lancé le réseau de points de livraison Kiala quelques mois seulement après avoir quitté la direction de BusinessObjects... Ou de Patrick Guerbette, un «touche-à-tout» qui, non content de collectionner les PME performantes, a publié un roman dont le héros se nomme Eamus Cork... comme sa société de sécurité.

Dans cette enquête, «Qu'est-ce qui fait courir les serial entrepreneurs ?», vous allez découvrir bien d'autres parcours passionnants. Tous ont des profils différents, exercent dans des secteurs distincts. Mais, au fond, tous se ressemblent : ils ont, à n'en pas douter, la bosse de l'entrepreneuriat. Et ont transformé leur soif d'indépendance en ambition de réussite.