Mon compte Devenir membre Newsletters

Le CJD a élu son futur président

Publié le par

Gontran Lejeune, 45 ans, prendra la tête du CJD en juin prochain.

Gontran Lejeune, 45 ans, prendra la tête du CJD en juin prochain.

Réconcilier le capital et le travail, et impliquer le Centre des jeunes dirigeants (CJD) dans la lutte contre la pauvreté. Ce sont les ambitions affichées par le futur président de ce mouvement patronal, né en 1938 et qui rassemble aujourd'hui 3 000 chefs d'entreprise et cadres dirigeants. A 45 ans, Gontran Lejeune a été élu à la tête du CJD pour succéder à l'actuel président, Thomas Chaudron, en juin prochain. Tout en codirigeant avec son frère la SARL Lejeune, spécialisée dans le négoce de volailles, l'entrepreneur milite au sein du CJD depuis 1999. Il est d'abord membre du bureau de la section Artois, dont il devient le président en 2001, avant de prendre la tête de la région Nord-Pas-de-Calais en 2003.

Depuis 2005, il siège au bureau national du mouvement. Responsable de la mission «Influence et notoriété», il a alors l'idée d'associer les Jeunes dirigeants à la Route du Rhum 2006. Une aventure collective qui va entraîner plus de 600 de ses confrères dans l'armement du voilier «Jeunes Dirigeants», sous le slogan «Une économie au service de l'Homme». La passation officielle de pouvoir aura lieu lors du prochain congrès national à Bordeaux, les 19, 20 et 21 juin, qui marquera les 70 ans d'existence du CJD et aura pour thème «(R) évolutions!».

EN CHIFFRES

- LE CJD, C'EST...
- Un président national élu pour un mandat de deux ans.
- 17 régions pour 105 associations locales (ou sections).
- Une présence en Tunisie (création du CJD Tunisie en 1998) et au Maroc (création du CJD Maroc en 2001).
- Des correspondants locaux à travers le monde: Australie, Canada, Chili, Chine, Finlande, GrandeBretagne, Pologne, Espagne, Suède, Etats-Unis (Chicago, New York, San Francisco) et Vietnam.
- Deux nouveaux CJD prévus pour 2008, au Québec et en République tchèque.