Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Medef et la CGPME se disputent les PME

Publié le par

Les PME ont rarement été aussi courtisées par les fédérations patronales. Cet été, les deux principales, le Medef et la CGPME, ont joué une partie de ping-pong verbal par la voix de leurs présidents respectifs, chacun prétendant être plus à même de les représenter. Conférences, interviews, déclarations. .. Les arguments ont fusé. Lors de l'assemblée générale du Medef, en juin, sa patronne, Laurence Pari- sot, a invité chacun des participants à adopter la «PME attitude». Quelques jours plus tard, l'organisation a créé son comité TPE-PME, présidé par Stéphan Brousse. Piqué au vif, Jean-François Roubaud, président de la CGPME, a répondu: «Au-delà d'une simple «attitude», Une faut pas confondre grandes et petites entreprises. Et il en va de même pour leurs représentants!» A bon entendeur... La raison de cet échauffement?

Jean-François Roubaud, président de la CGPME, versus Laurence Parisot, présidente du Medef.

Jean-François Roubaud, président de la CGPME, versus Laurence Parisot, présidente du Medef.

D'une part, les deux présidents verront leur mandat électoral prendre fin courant 2010. Mais surtout, crise oblige, les deux organisations prévoient une baisse des cotisations de leurs adhérents. L'an dernier le Medef a collecté 23,9 millions d'euros de cotisations et la CGPME 1,6 million d'euros. Certaines fédérations s'attendent à une baisse qui pourrait atteindre, cette année, 20%. L'heure est donc au rassemblement des troupes.