Mon compte Devenir membre Newsletters

Le gouvernement veut dynamiser le commerce extérieur

Publié le par

Hervé Novelli veut donner un coup d'accélérateur au Volontariat international en entreprises (VIE). A l'occasion du départ à l'étranger du 5 000e VIE, le 31 juillet dernier, le secrétaire d'Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur a annoncé dix nouvelles mesures pour doubler, d'ici à deux ans, le nombre de ces jeunes volontaires internationaux. Cela implique une progression annuelle des VIE de près de 40%, et non plus de 25%, comme c'est actuellement le cas. Le secrétaire d'Etat va ainsi écrire aux 2000 entreprises agréées par Ubifrance - agence conseil en développement international - pour les inciter à recruter des VIE. Et il tentera aussi de convaincre les 40 000 à 50 000 PME exportatrices occasionnelles de l'intérêt de cette for mule. Hervé Novelli souhaite, en outre, mettre en place une mesure plus innovante permettant de «démul tiplier Faction dVbifrance en y associant des opérateurs privés pour toucher davantage d'entreprises et les inciter à recruter les VIE». Hervé Novelli envi sage, pour aider les PME, une autre initiative qui renforcerait le portage, ce dispositif permettant aux petites entreprises de prendre un premier contact avec les marchés étrangers grâce aux relations d'un grand groupe déjà implanté. Reste à savoir si ces mesures seront suffisantes pour atteindre l'objectif fixé. Car, même si le nombre des volontaires augmente de manière régulière, les résultats restent bien modestes au regard des 40000 candidatures que contient la base de données du VIE.