Mon compte Devenir membre Newsletters

Le made in France est un atout pour vendre aux Français

Publié le par

Dans les sondages, les Français se disent prêts à acheter les produits tricolores. Mais dans les faits, passent-ils à l'action? Nous avons voulu savoir ce qu'en pensent les chefs d'entreprise. Morceaux choisis.

Le made in France est-il un argument de poids auprès des Français?

Source: sondage effectué du 9 janvier au 7 février 2012 sur www.chefdentreprise.com. 121 répondants.

Le cercle vertueux du made in France

Par Roger S.

Savoir-faire et qualité, moins déçu par les produits, pour une faible différence de prix. Le produit est mieux fait, il y a moins de retours. De plus, on fait travailler la main-d'oeuvre locale.

Par Leo B.

Parce qu'on vit en France et que tout ce qui profite aux Français nous profite indirectement.

Par Lafleur

Par civisme. Inutile de pleurer sur le chômage qui monte. Dommage qu'il faille étudier les emballages pour obtenir l'origine des produits...

Plus que le patriotisme, la qualité

Par Jean E.

D'une part, acheter français sauvegarde nos emplois. D'autre part, le pas cher made in des pays lointains n'est pas forcément une bonne affaire.

Les Français ne sont pas réceptifs à ce type d'arguments

Par Philippe H.

L'argument «qualité» est de moins en moins valable. L'argument «DD» (accepter de payer plus cher pour sauver la planète) tient peu dans un contexte de crise socio-économique. L'argument «intérêt de la France» dans un pays où planter le drapeau tricolore dans son jardin fait «extrémiste» (vs Etats-Unis où c'est un signe de fierté populaire) n'a jamais recueilli d'enthousiasme que sur les bancs des Assemblées.

Par Michel B.

La société privilégie dorénavant le prix au patriotisme.

Vive le made in Europe

Par Jean-Marc A.

Je ne prône pas le made in France spécifiquement mais plutôt le made in Europe. Au XXIe siècle, nous devons ( ...) travailler sur le marché européen dans un contexte de règles sociales et fiscales quasi identiques. En respectant tous des règles communes, la concurrence sera juste et loyale. Facile d'envahir le marché avec des produits fabriqués par des ouvriers exploités, sous payés, sans système social, travaillant dans des conditions de travail indignes. Même en Europe, cela existe! Il est préférable de consommer de la qualité à un prix plus élevé que de la «merde» à faible coût (excusez l'expression). ( ...)