Mon compte Devenir membre Newsletters

Le pionnier du véhicule utilitaire électrique

Publié le par

Le Goupil ? Un véhicule électrique équipé selon les besoins du client. Grâce à ce concept inédit, l'entreprise a séduit des mairies mais aussi de grands industriels.

 

Les municipalités représentent aujourd'hui un tiers des commandes de Goupil Industrie.

Les municipalités représentent aujourd'hui un tiers des commandes de Goupil Industrie.

Goupil
Repères

- Activité : Fabrication de véhicules électriques
- Ville : Bourran (Lot-et-Garonne)
- Forme juridique : SA
- Dirigeant : Pascal Duclos, 45 ans
- Année de création : 1996
- Effectif : 65 salariés
- CA 2008 : 12,2 MEuros
- RN 2008 : 488 kEuros
- CA 2009 : 16 MEuros
- RN 2009 (prévisionnel) : 500 kEuros

Petit, il se faufile partout. Rusé, il sait se rendre utile. Le Goupil sillonne les rues des villes et les allées des sites industriels. Cet utilitaire électrique, « entre la voiture et la brouette », comme le décrit avec humour Pascal Duclos, le dirigeant du groupe, a le vent en poupe : Goupil Industrie est, en effet, le n° 1 français du véhicule utilitaire électrique. L'entreprise affiche une croissance de 40 % en cinq ans. Elle a aussi conquis près de 18 pays dont l'Allemagne et le Royaume-Uni. De quoi faire la fierté des deux concepteurs de ce véhicule propre de petite taille (1,10 m de largeur), Pascal Duclos et son associé, Thierry Zerbato. Tous les modèles sont construits à partir d'une base roulante commune : châssis, moteur, cabine. S'y ajoutent ensuite des équipements à la demande : plateau basculant, benne, système d'arrosage. « Notre force, c'est de développer des produits originaux et modulaires, un peu comme des Lego », explique le p-dg. Avec aujourd'hui plus de 20 versions, le Goupil se décline ainsi en fonction des métiers et donc des besoins des clients.

Des modèles sur mesure. Qui sont justement ces clients ? Depuis 2004, date à laquelle l'entreprise s'est fait référencer par l'Union des groupements d'achats publics (Ugap), Goupil Industrie a enrichi son portefeuille clients de nombreuses municipalités. Ces dernières représentent désormais un tiers des commandes. Les mairies de Lyon, Paris, Bordeaux, Toulouse ou La Rochelle ont plébiscité Goupil pour leurs travaux d'espaces verts et de propreté. L'entreprise compte également, parmi ses clients, de grands industriels comme Renault Trucks, ainsi que des acteurs du secteur des loisirs tels Center Parcs, Pierre et Vacances ou le Club Med. Sans oublier les commandes de la Marine nationale ou de l'Armée de l'air. Pour satisfaire des clients aux profils aussi variés, l'entreprise fabrique ses véhicules à la demande. Les six commerciaux de l'entreprise sillonnent l'Hexagone et présentent les déclinaisons possibles du produit. Si la requête n'existe pas encore, les ingénieurs de Goupil étudient alors sa faisabilité. Chaque utilitaire est entièrement construit dans le Lot-et-Garonne. Le prix ? 18 000 euros HT en moyenne. En 2009, Goupil Industrie a vendu 850 véhicules, dont 250 à l'export. Son objectif pour 2010 ? Dépasser le cap de 1 000 véhicules. L'entreprise compte, en outre, accroître sa présence sur le dernier marché qu'elle a investi : le transport de bagages dans les aéroports. Elle a déjà livré 45 Goupil à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Pour Pascal Duclos, « le potentiel de ce segment est immense ». La nouvelle cible de Goupil ? Les autres aéroports français et européens.