Mon compte Devenir membre Newsletters

Le stress n'est pas l'apanage des salariés

Publié le par

CARINE GUICHETEAU Rédactrice en chef

@ THOMAS RIBOLOWSKI

CARINE GUICHETEAU Rédactrice en chef

Le stress, le mal du XXIe siècle... Un fléau qui touche bon nombre de salariés les amenant parfois à commettre l'irréparable. Chaque nouveau suicide remet le sujet sur le tapis. Si le stress au travail est ausculté et fait l'objet de toutes les attentions, force est de constater que les entrepreneurs sont exclus des travaux et autres recherches. Parce qu'ils sont plus souvent reconnus comme bourreaux plutôt que comme victimes? Pourtant, leur position ne les immunise en rien contre le stress, les insomnies, les dépressions, les burn-out et les suicides. Aucune étude approfondie n'a été entreprise depuis le Traité des maladies des artisans paru... au XVIIIe siècle! « Il y a plus de statistiques sur la santé des baleines bleues que sur celle des entrepreneurs », aime à rappeler Olivier Torrès, professeur à l'université de Montpellier et président de l'observatoire Amarok, premier observatoire de la santé des dirigeants de TPE/PME. La faute à des dirigeants qui s'interdisent de s'apitoyer, de baisser leur garde, d'écorner leur image de leader ou qui considèrent le stress comme un facteur de motivation? Pourtant, 63 % des dirigeants (71 % de patrons femmes, 60 % d'hommes) se disent stressés, selon l'une des rares études à se pencher sur le sujet. L'erreur va être réparée. Olivier Torrès, aidé du mouvement patronal du Centre des jeunes dirigeants (CJD) et de l'assureur Malakoff Médéric, va lancer une grande enquête sur trois ans. Chaque mois, 200 volontaires du CJD seront sollicités lors d'entretiens d'une vingtaine de minutes. Seront étudiés la qualité du sommeil, l'hygiène alimentaire, le stress, etc. qui seront corrélés avec la vie de l'entreprise (problèmes de trésorerie, administratifs, etc.). Il ne reste plus qu'à attendre trois ans...