Mon compte Devenir membre Newsletters

Les PME se mettent au Dif

Publié le par

@ FYEWIRE

Le Dif, ça marche! Selon une enquête publiée en mars par le groupe de formation Demos, plus de 50 % des entreprises envisagent, en 2007, de faire profiter leurs salariés du droit individuel à la formation. Des résultats encourageants pour un dispositif mis en place en décembre 2003. L'enquête montre que seul un tiers des entreprises interrogées a adopté une démarche pro-active vis-à-vis de cette nouvelle obligation légale. La plupart se sont contentées d'informer leurs salariés. Point positif cependant: les trois quarts des sociétés déclarent avoir mis en place des modalités de demande de Dif et une majorité a abordé la question lors des entretiens annuels. Par ailleurs, l'idée selon laquelle les demandes seraient sans rapport avec l'activité de l'entreprise semblerait fausse. Seules 16,5 % des formations acceptées sont sans intérêt professionnel pour le salarié. Concernant le financement du dispositif, aucun effet inflationniste n'a été constaté sur le budget formation des entreprises. Les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) ont largement accepté les demandes de financement et les entreprises ont opté pour un financement à coût constant, basculant les actions du plan de formation dans le Dif. Pourtant, 43 % des dirigeants redoutent que le Dif ne leur pose un jour des problèmes financiers.