Mon compte Devenir membre Newsletters

Les banques en ligne, moins chères mais réservées aux particuliers

Publié le par

Les banques entièrement dématérialisées entretiennent une relation à distance avec leurs clients. Pratique pour les opérations courantes ou pour gérer son portefeuille boursier, le système montre ses limites dès qu'il faut négocier de vive voix ou solliciter certains prêts.

@ © ORLANDO FLORIN ROSU - FOTOLIA

«Arrêtez de banquer!» Tel est le slogan choc de la banque en ligne Fortuneo, filiale du Crédit mutuel Arkéa. Le message a le mérite d'être clair et constitue l'avantage primordial d'une banque dématérialisée à 100 %. En s'affranchissant du lien physique avec le public, cette dernière baisse ses coûts de fonctionnement, permettant d'alléger directement les frais bancaires des clients. « En 2010, 80 % de nos clients ont payé moins de 5 euros de frais, contre 150 euros pour la moyenne des Français qui ont recours à une banque classique », argumente Benoît Legrand, dg d'ING Direct, succursale du groupe ING. Point d'agences donc, mais un contact uniquement immatériel via le site web, l'e-mail et le téléphone. Toute forme de relation humaine n'est donc pas complètement exclue, puisque les banques en ligne mettent à disposition de leurs clients une plateforme téléphonique animée par des conseillers, parfois spécialistes d'un domaine précis. Ainsi, chez Fortuneo, une équipe est dédiée à la Bourse. En outre, chaque client dispose de son propre conseiller, comme dans une banque classique, avec lequel il correspond par e-mail. De quoi compliquer la relation client, là où une discussion avec son banquier en face à face peut assouplir une position ou démêler une situation? Les banques en ligne avancent que les échanges par e-mail remplissent le même rôle. Mais elles reconnaissent, dans le même temps, que la négociation (notamment pour faire baisser le taux d'un prêt) et les pourparlers sont exclus. Toujours par souci de standardiser au maximum la relation client. Si cette dématérialisation réduit les frais, une bonne nouvelle à l'heure où les banques classiques sont pointées du doigt pour leurs pratiques tarifaires, qu'en est-il des prestations proposées?

Encaisser les chèques par courrier

Les banques en ligne se concentrent sur quelques produits de base: compte courant, épargne, assurance vie, placements en Bourse, Sicav. Le crédit immobilier est encore inexistant, sauf chez Boursorama Banque, filiale du groupe Société générale, qui fait figure de pionnier ou encore Monabanq., filiale de Cofidis Participations. A cette palette, d'autres ajoutent des assurances, voire un crédit à la consommation. « L'idée est de faire simple: en tant que banque en ligne, nous proposons des produits qui peuvent être gérés facilement sur Internet », explique Renaud Bellivier de Prin, responsable du service patrimonial de Fortuneo. De fait, les clients bénéficient à tout moment de l'interface on line pour consulter leurs comptes, effectuer un virement, modifier leur plafond de retrait par carte, etc. « Il est également possible de commander en ligne des devises et de se les faire livrer à domicile », complète Benoît Grisoni, directeur de Boursorama Banque. Ou encore de souscrire une assurance vie directement sur le Web, ou de remplir un chèque qui parviendra par courrier à son destinataire. Absence de guichet oblige, certaines opérations nécessitent une logistique particulière. « Pour encaisser un chèque, il faut nous le faire parvenir par courrier. Mais nous fournissons des enveloppes T », précise Benoît Legrand (ING Direct). Quant aux chèques de banque, nécessaires pour acheter des biens de valeur, ils peuvent être expédiés soit par courrier soit par e-mail, sous la forme d'un e-chèque garanti. Pour le reste, les banques en ligne fournissent à leurs clients des chéquiers, comme n'importe quel établissement financier, et leurs cartes bancaires sont souvent gratuites. Elles servent d'ailleurs de produit d'appel pour attirer de nouveaux clients, lesquels devront parfois justifier d'un minimum de ressources pour bénéficier de cette gratuité (lire l'encadré ci-contre).

Enfin, en vue de répondre aux pratiques d'une clientèle technophile et avertie, les banques en ligne développent à tour de bras des applications pour smartphones et tablettes tactiles. Il est ainsi possible de passer des ordres de Bourse et de gérer ses valeurs depuis un mobile.

@ © FRANCOIS DABURON

Benoît Grisoni, directeur, Boursorama Banque

«Les besoins bancaires d'une entreprise sont beaucoup plus complexes que ceux d'un particulier. »

ZOOM

Présentation non exhaustive des prestations des banques 100 % dématérialisées
- Boursorama Banque
Plateforme téléphonique active du lundi au vendredi, de 9 h à 20 h, et le samedi, de 9 h à 16 h. Gratuité de nombreux services (frais de tenue de compte, clôture, alertes SMS sur la situation du compte...) mais, pour l'obtention d'une carte Visa, les revenus doivent être supérieurs à 1 300 euros nets par mois. Délivre des prêts immobiliers.
Rens.: www.boursorama.com/banque-en-ligne


ING Direct
Plateforme téléphonique accessible du lundi au samedi, de 8 h à 21 h. Il existe un établissement en «dur»: l'ING café, à Paris, mais il n'a vocation qu'à délivrer des renseignements commerciaux. Gratuité de nombreux services (opposition sur carte ou sur chèque, chèque de banque, etc.). Promotions régulières sur la gratuité des cartes bancaires. Le minimum de dépôt pour l'ouverture d'un compte est de 750 euros mensuels.
Rens.: www.ingdirect.fr


Fortuneo
Service client par téléphone accessible de 8 h 30 à 22 h en semaine, et de 9 h à 13 h30 le samedi. Nombreux services gratuits. Cartes bancaires MasterCard gratuites sous condition de ressources (1 500 euros de revenus nets mensuels au minimum). Propose des codes à usage unique pour le paiement sur Internet. Rens.: www.fortuneo.fr


Monabanq.
Conseillers en ligne de 8 h à 22 h en semaine et de 8 h à 20 h le samedi. Propose 49 opérations gratuites et illimitées (virement externe vers une autre banque, frais de recherche de documents...). Cartes bancaires Visa gratuites pendant un an, payantes ensuite (à partir de 24 Euros par an, selon la carte). Rens.: www.monabanq.com

Les comptes professionnels exclus

En revanche, impossible de déposer des espèces dans ces banques 100 % dématérialisées. Autre inconvénient de taille pour qui veut gérer ses comptes personnel et professionnel depuis la même banque: ces pure players ne ciblent que les particuliers. « Les besoins d'une entreprise sont plus complexes que ceux d'un particulier. Il faut prendre en compte sa maturité, son domaine d'activité, ses perspectives pour proposer une réponse très personnalisée », observe Benoît Grisoni (Boursorama Banque).

Les banques en ligne restent, pour l'heure, des établissements complémentaires aux banques traditionnelles - ces dernières proposent un panel de produits plus vaste et gèrent les comptes professionnels. La plupart des clients sont donc multibancarisés et optent pour une banque en ligne à la faveur d'un produit d'appel, tel qu'un taux alléchant sur un placement financier. Ces «e-banques» étant bien souvent filiales de grands groupes bancaires, leur vocation semble être de jouer leur partition sur le Net, sans pour autant chercher à supplanter leur maison mère.

Mot clés : euro |

OLGA STANCEVIC