Mon compte Devenir membre Newsletters

Leur chocolat fait fondre les Bayonnais

Publié le par

On l'ignore souvent, mais c'est à Bayonne que les artisans du royaume de France ont commencé à travailler la fève de cacao au XVIIe siècle. Serge Andrieu, fils de pâtissier, est tombé dans le chocolat dès sa plus tendre enfance. Formé chez Lenôtre, il reprend la chocolaterie familiale à 27 ans puis la développe au fil des décennies, avec son épouse Marie-Pierre. Il y a quinze ans, il a l'idée de créer des bouquets composés de fines feuilles de chocolat à déguster. C'est un carton ! Aujourd'hui, la moitié des 11,5 MEuros de chiffre d'affaires de la PME est assurée par les fameux bouquets. Les 40 magasins de l'enseigne (répartis sur l'ensemble du territoire) proposent également toutes sortes de chocolat ainsi que des galettes et des sablés. En 2009, les époux Andrieu ont accueilli plus de 17 000 visiteurs à Bayonne dans leur nouvel espace exposition qui retrace l'histoire du cacao.

@ irection De la communi­cation - Ville De Bayonne

Leur site touristique

«La cathédrale Sainte-Marie est une splendeur», assurent Serge et Marie-Pierre Andrieu. Cet édifice gothique, construit aux XIIIe et XIVe siècles, est situé dans le quartier historique de la ville. Bâti sur une butte, le monument domine l'Adour et la Nive. Il est inscrit au patrimoine mondial de l'Humanité.

Cathédrale Sainte-Marie. 5, rue des Prébendes, 64100 Bayonne Tél. : 05 59 50 85 10

Leurs restaurants préférés

«Il y a tellement de bons restaurants à Bayonne qu'il est difficile de n'en sélectionner que quelques-uns», déplorent Serge et Marie-Pierre Andrieu. Ces derniers en recommandent tout de même cinq, situés en centre-ville. La Grange, au bord de la Nive, sert des plats régionaux et traditionnels. «Les poissons et la poire pochée «maison" méritent le déplacement», estiment les dirigeants. A quelques rues de là, L'Embarcadère est tenu par «un jeune couple au sourire indéboulonnable qui revisite les produits basques». Pour ces deux établissements, les menus sont inférieurs à 20 Euros. Les dirigeants recommandent aussi le Bar du marché : avec sa décoration typique et son ambiance bistrot, cet espace convivial est connu pour sa cuisine familiale (omelette aux piments, pot-au-feu). Plus haut de gamme (20 Euros à 30 Euros le menu), Le Miura et Au Cheval blanc ont les faveurs des gourmets. Le premier «justifie son excellente réputation en ville avec sa cuisine recherchée et savoureuse». Le second, avec une étoile au Guide Michelin, affiche une carte classique aux accents du terroir.

La Grange. 28, quai de la Galuperie - 64100 Bayonne - Tél. : 05 59 46 17 84

L'Embarcadère. 15, quai de l'Amiral Jauréguiberry - 64100 Bayonne - Tél. : 05 59 25 60 13

Le Bar du marché. 39, rue des Basques - 64100 Bayonne - Tél. : 05 59 59 22 66

Le Miura. 24, rue de Marengo - 64100 Bayonne - Tél. : 05 59 59 49 89

Au Cheval blanc. 68, rue du Bourgneuf - 64100 Bayonne - Tél. : 05 59 59 01 33

Leurs musées

«Pour tout connaître de l'histoire des Basques et la ville de Bayonne, une seule adresse : le Musée basque. » Le couple Andrieu suggère toujours aux touristes de se rendre quai des Corsaires pour découvrir les 7 000 objets exposés. «Ingres, Delacroix, Rubens... le Musée Bonnat est fait pour les amateurs d'art», estime Marie-Pierre Andrieu. En 1891, Léon Bonnat a donné à sa ville natale les oeuvres qu'il avait acquises. D'autres donations sont venues enrichir le musée dans les années trente et quatre-vingt. Au total, plus de 5 000 objets d'art sont conservés.

Musée basque et de l'histoire de Bayonne. 37, quai des Corsaires - 64100 Bayonne Tél. : 05 59 59 08 98

Musée Bonnat. 5, rue Jacques Laffitte 64100 Bayonne - Tél. : 05 59 59 08 52

Leur événement à ne pas rater

«S'il est une période de l'année où il faut venir à Bayonne, c'est au moment des fêtes», conseillent les chefs d'entreprise. Cette année, 1,5 million de visiteurs sont attendus entre le 28 juillet et le 1er août. Tenue de rigueur : pantalon et chemise blancs, accompagnés d'un foulard et d'une ceinture rouge. Depuis leur première édition, en 1932, ces fêtes présentent tout ce qu'il y a de meilleur dans la tradition basco-gasconne : pelote, musique et danse, corridas, courses de vachettes, défilés de chars, bandas animant les concerts, bals, toros de fuego...

Dans toute la ville, du 28 juillet au 1er août 2010

Mot clés : ville

Gaelle Jouanne