Mon compte Devenir membre Newsletters

Lionel Lafrancesca, gérant d'Aquitaine Artifices: Il embauche des salariés handicapés

Publié le par

Former des personnes handicapées au métier d'artificier, c'est le pari de ce fabricant girondin de feux d'artifice. Un choix judicieux: la PMI va dépasser ses objectifs cette année.

C'est un essai transformé. Lionel Lafrancesca, gérant d'Aquitaine Artifices, une entreprise qui fabrique des feux d'artifice, a embauché fin 2008 quinze salariés reconnus comme handicapés (physiques ou psychologiques), par le Code du travail..., soit près de la moitié de son effectif. Un plan de recrutement atypique pour une PMI, pleinement assuré par le chef d'entreprise: «Les salariés handicapés sont des personnes très impliquées et volontaires. Ce sont des qualités rares et précieuses», affirme-t-il. Si, aujourd'hui, le dirigeant ne tarit pas d'éloges sur ses collaborateurs, les débuts ont toutefois été chaotiques. En effet, en 2008, Lionel Lafrancesca décide de rapatrier en France la fabrication de ses feux d'artifice. «Le coût de production est moins élevé en Chine, mais il faut compter trois mois entre la fabrication et la livraison des feux. En les produisant nous-mêmes, nous sommes capables de mettre au point une opération en seulement quelques jours», explique Lionel Lafrancesca. Si l'idée est bonne, l'entreprise peine à attirer des candidats. Il faut dire que la majeure partie du travail s'effectue pendant l'été, week-ends et jours fériés compris. Bref, la PMI a du mal à réaliser son projet. Sonia Désiré, chargée des ressources humaines, propose alors de recruter des personnes handicapées.

Un plan de formation d'envergure.

Le dirigeant est toutefois un peu réticent, car il craint que «la production ne suive pas». Pour limiter les écueils, il décide d'aider les salariés handicapés dans leur reconversion professionnelle. Dans un premier temps, il leur fait suivre une formation de cinq mois, entre février et juin, pour apprendre le métier d'artificier. Parallèlement, les horaires de travail sont assouplis, les nouveaux collaborateurs effectuant 25 heures par semaine. Enfin, il crée trois postes d'encadrement dans les ateliers, pour les superviser et répondre à leurs questions. Le plan de formation coûte, au final, plus de 65 000 euros. Heureusement, 63 000 euros seront remboursés par l'Agefiph, une association privée ayant pour objectif d'améliorer l'accès à l'emploi des travailleurs handicapés.

Et les résultats sont là. «Une personne handicapée est aussi productive que n'importe quel salarié», affirme le chef d'entreprise. L'entreprise remplit donc ses objectifs, et fait même mieux. A la mi-août, elle vise une augmentation de 50% de son chiffre d'affaires de l'année. Il faut dire que l'initiative sociale de la PMI a eu un bon écho auprès des élus locaux. «Même les quotidiens régionaux ont parlé de nous, ce qui a amélioré notre notoriété», avoue Lionel Lafrancesca. Pour soutenir cette croissance, le dirigeant compte renforcer de nouveau ses équipes. Et pense à des travailleurs handicapés, naturellement.

AQUITAINE ARTIFICES >> Repères

- ACTIVITE: Fabrication de feux d'artifice
- VILLE: Aillas (Gironde)
- FORME JURIDIQUE: SARL
- DIRIGEANT: Lionel Lafrancesca, 45 ans
- ANNEE DE CREATION: 1998
- EFFECTIF: 35 salariés (équivalent temps plein)
- CHIFFRE D'AFFAIRES 2008: 800 kEuros