Mon compte Devenir membre Newsletters

Optimiser les performances énergétiques de vos locaux est payant

Publié le par

Réduction de vos factures énergétiques, valorisation de votre bien immobilier, amélioration du confort de travail de vos salariés... Investir dans la rénovation partielle ou globale de vos locaux comporte de nombreux atouts, à condition de connaître vos besoins réels et de bien vous entourer.

Isolation des murs, optimisation du système de ventilation et de l'éclairage, amélioration des équipements thermiques, recours aux énergies renouvelables... Le maquis de l'offre dans la rénovation des bâtiments peut en décourager plus d'un. Pourtant, améliorer l'efficacité énergétique de vos locaux offre plusieurs avantages. Si les travaux représentent certes un investissement non négligeable, ce sont au final plusieurs milliers d'euros d'électricité et/ ou de gaz économisés chaque année. Florent Trochu, chef de projet à l'Association française de normalisation (Afnor), chargé du développement de la normalisation française, y voit également le moyen de valoriser, à terme, son bien immobilier sur le marché: « La performance énergétique est un élément de plus en plus prépondérant dans les négociations à la revente. Les professionnels se mobilisent en contribuant à élaborer des normes qui permettront de structurer le nouveau marché de la performance énergétique des bâtiments. » Selon Christian Cardonnel, à la tête du cabinet d'études et d'expertise Cardonnel Ingénierie, il existe un autre atout de taille que les entreprises ont tendance à négliger: l'amélioration de la productivité de leurs salariés. « Si vos locaux sont peu ventilés, mal isolés ou insuffisamment éclairés, les conditions de travail de vos collaborateurs en pâtissent. Ce qui a inévitablement un impact sur leur efficacité », insiste-t-il. Certains, comme Stéphane Le Brun, p-dg de la PME Innopsys, y voit même le moyen de fidéliser ses collaborateurs (lire l'encadré p. 45). Pour renforcer votre image de marque, vous pouvez également profiter de ces travaux pour communiquer sur votre entreprise auprès des médias et de vos clients.

Christian Cardonnel, président, Cardonnel Ingénierie

@ BERNARD REINTEAU

Christian Cardonnel, président, Cardonnel Ingénierie

Christian Cardonnel, président, Cardonnel Ingénierie

« La qualité de vos locaux a inévitablement un impact sur l'efficacité de vos salariés. »

1. Par quoi commencer?

Avant d'initier quoi que ce soit, sachez que si vous êtes locataire, vous devez obtenir l'autorisation écrite de votre propriétaire pour mener des travaux qui dépassent le cadre du simple aménagement. Par ailleurs, vous pouvez demander une participation de votre bailleur aux frais de rénovation. Il est important d'évaluer, dans un premier temps, vos pertes d'énergie et de cibler les postes les plus énergivores. « Tournez-vous vers un bureau d'études indépendant qui va effectuer des mesures et détecter les faiblesses du bâtiment », conseille Hubert Despretz, ingénieur au service bâtiment de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Afin d'effectuer son diagnostic énergétique, « l'auditeur se fonde notamment sur les consommations énergétiques réelles de l'entreprise, les factures, l'usage spécifique qui est fait des locaux ou encore les sources d'énergies utilisées », détaille Christian Cardonnel (Cardonnel Ingénierie). A l'issue de son audit, le bureau d'études vous remet ses préconisations techniques et ses estimations chiffrées. Ce rapport reprend l'état des lieux réalisé, les différents scénarios de rénovation envisageables, le coût des investissements à prévoir ou encore les possibilités de financements extérieurs. Vous pouvez, en effet, bénéficier d'aides financières. Par exemple, l'Ademe peut financer jusqu'à 50 % votre audit énergétique. Certaines régions et certains départements soutiennent les initiatives du genre. Pour trouver les meilleurs interlocuteurs (soutiens potentiels, bureaux d'études, maîtres d'ouvrage, architectes...), n'hésitez pas à contacter votre chambre consulaire ou encore les antennes régionales de l'Ademe, qui seront à même de vous aiguiller. Ces institutions pourront également vous renseigner sur les réglementations en vigueur selon la nature des rénovations que vous souhaitez entreprendre et les caractéristiques de votre bâti (ancienneté, surface...).

CE QU'IL FAUT RETENIR

- Avant d'initier des travaux, commandez un audit énergétique complet auprès d'un cabinet d'études.


- De la rénovation globale à l'optimisation de certains équipements, un large éventail de solutions existe selon vos priorités et votre budget.


- Demandez aux professionnels avec lesquels vous allez travailler sur quelles normes relatives aux économies d'énergie ils s'appuient.


- Associez vos collaborateurs à votre démarche.

Stéphane Le Brun, fondateur d'Innopsys

Stéphane Le Brun, fondateur d'Innopsys

LE TEMOIGNAGE DE Stéphane Le Brun, fondateur d'Innopsys

« Des locaux éco-performants génèrent économies et confort »


Huit ans après avoir construit son bâtiment Haute qualité environnementale (HQE) dans la région toulousaine, Stéphane Le Brun, à la tête d'Innopsys (conception d'instruments et de logiciels de laboratoire), recommence sa chasse aux pertes d'énergie. Aujourd'hui, l'objectif principal est d'améliorer l'actuel système de ventilation. « En période estivale, nous aimerions repousser au maximum les moments d'inconfort causés par la chaleur dans nos locaux, et ce, en particulier au dernier étage. C'est pourquoi nous avons fait appel à un bureau d'études thermiques qui réalise actuellement un audit sur la question », explique le dirigeant. En 2004, la société investit 600 000 euros dans la construction du bâtiment HQE de 600 m2. A l'époque, le p-dg reçoit le soutien de la région, du département et de l'Ademe à hauteur de 150 000 euros. Bâtiment en bois, isolation des murs, optimisation de la lumière naturelle grâce à des pare-soleil, système de ventilation naturelle, utilisation de matériaux non polluants... Avec ses nouveaux locaux, la PME divise par cinq sa consommation d'énergie, selon le dirigeant. S'il se lance dans ces travaux, ce n'est pas seulement pour protéger la planète et réduire ses factures d'électricité. Stéphane Le Brun y a aussi vu le moyen d'améliorer le confort de travail de ses collaborateurs et donc de les fidéliser face à l'appel des grands groupes dans un secteur concurrentiel.

Innopsys

> Activité
Fabrication d_instrumentation scientifique et technique


> Ville
Carbonne (Haute-Garonne)


> Forme juridique
SA


> Dirigeants
Stéphane Le Brun, 42 ans, et Laurence Bouet, 44 ans


> Année de création
1999


> Effectif
23 salariés


> CA
2011 2,15 Meuros

2. Quels travaux mener en priorité?

Tout dépend bien sûr de votre budget et des caractéristiques propres à votre bâti en termes de matériaux, d'isolation, d'ancienneté... Sachez néanmoins que, généralement, le poste le plus énergivore est celui de l'enveloppe (toit, murs, parois vitrées, combles). Des rénovations peuvent également être engagées afin d'optimiser le système de ventilation et de climatisation ou de vos équipements thermiques. Enfin, des économies substantielles peuvent être réalisées à l'échelle de l'éclairage de vos locaux. « Vous pouvez ainsi mettre en place à moindre coût un détecteur de présence et une minuterie dans certains espaces communs comme les toilettes. Les ajustements peu coûteux de ce type sont nombreux », affirme Hubert Despretz (Ademe). De plus, réfléchissez bien à la question des matériaux pour lesquels vous allez opter. Avec l'évolution des prix de l'énergie, le recours aux énergies alternatives et/ou renouvelables peut vous permettre de réduire votre consommation et vos factures.

3. Que faire après?

Une fois les travaux terminés, continuez à suivre régulièrement vos consommations énergétiques pour vérifier que les objectifs initiaux sont atteints. Associez également vos équipes à cette démarche globale. Informez vos salariés sur vos investissements en la matière et les économies qu'ils peuvent réaliser à leur niveau. Au-delà de l'optimisation d'un bâtiment, l'intérêt est aussi de sensibiliser ses usagers. La première économie d'énergie, c'est celle qu'on ne consomme pas.

Mot clés :

MARION PERROUD