Mon compte Devenir membre Newsletters

Oseo lance un fonds de garantie spécial export

Publié le par

Arnaud Caudoux, directeur général de la garantie d'Oséo.

Arnaud Caudoux, directeur général de la garantie d'Oséo.

Vous êtes tenté par l'export? Ou souhaitez développer une activité commerciale, créer un site de production en Chine, en Russie ou au Maghreb? Pas facile de convaincre les banques de la fiabilité de votre projet international. Pour soutenir la croissance des petites et moyennes entreprises dans leurs stratégies internationales, l'organisme public Oséo vient de créer un fonds de garantie international. Son principe? Apporter une caution aux entreprises. L'institution se pose en garante des prêts bancaires des PME, jusqu'à 60%. L'organisme public, né du rapprochement, en 2004, de la Banque de développement des PME (BDPME) et de l'Agence nationale pour la valorisation de la recherche (Anvar), souhaite «favoriser les initiatives privées des entreprises en partageant le risque pris avec les différents établissements financiers», comme l'explique Arnaud Caudoux, directeur général de la garantie chez Oséo.

Ce nouveau dispositif est assez large. Avec ce fonds de garantie, Oséo pourra, en effet, soutenir des projets de création de filiales étrangères, mais aussi d'études de marché ou d'analyses de fiabilité d'une zone géographique.

«L'accent porté à l'international vient compléter le soutien apporté aux entreprises innovantes qui sont, le plus souvent, exportatrices», confirme Arnaud Caudoux. L'an dernier, Oséo a ainsi apporté sa caution à 44 000 entreprises, à hauteur de 5,3 milliards d'euros. Ce nouveau fonds de garantie devrait permettre à l'organisme public d'accompagner 600 entreprises en 2007, pour un montant global de 300 millions d'euros.