Mon compte Devenir membre Newsletters

PROFITEZ DES COUPS DE POUCE A L'EXPORT

Publié le par

vous désirez vous lancer à l'export, mais vous cherchez encore les moyens pour mettre en oeuvre votre projet? voici six dispositifs qui vous aideront à percer à l'international.P

1 - LES SUBVENTIONS SIDEX

Si l'effectif de votre entreprise est inférieur à 250 salariés et que votre chiffre d'affaires n'excède pas 50 millions d'euros, vous êtes éligible aux subventions Sidex. Gérées par Ubifrance, l'agence française pour le développement international des entreprises, ces aides soutiennent la prospection de nouveaux marchés et les missions qui visent à finaliser un contrat avec un nouveau client, agent ou distributeur. La subvention est accordée en amont du déplacement et versée à l'issue de celui-ci. Pour toucher cette aide, l'entreprise doit présenter la carte d'embarquement du collaborateur qui a fait le voyage et remplir un compte rendu de mission. «La subvention est accordée sous certaines conditions, précise Aurélie Carla, chef du service des aides à l'exportation d'Ubifrance, dont le Sidex. Les missions doivent être menées individuellement. Celles qui s'inscrivent dans le cadre d'une participation collective soutenue financièrement par les pouvoirs publics français, ou bien qui se déroulent dans un pays où vous avez déjà une filiale ou qui sont destinées à créer une filiale commerciale ne sont pas éligibles au titre de cette subvention.» L'aide du Sidex s'élève à 500 euros pour les pays de la zone Europe-Méditerranée ou à 1 000 euros pour les autres. Vous pouvez y recourir jusqu'à six fois par an. Attention: la mission à l'étranger doit être effectuée dans les trois mois suivant l'acceptation du dossier.

2 - LE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE

Etude et prospection de nouveaux marchés, renfort technique ou commercial d'une équipe sur place, recherche de partenaires, agents ou distributeurs à peu de frais... Le volontariat international en entreprise (VIE) vous permet de confier à un jeune, âgé entre 18 et 28 ans, une mission professionnelle à l'étranger durant une période de 6 à 24 mois. Exonérée de charges sociales, sa rémunération varie de 1 200 à 3 000 euros nets par mois environ (montant réactualisé tous les trois mois) selon les pays, couverture sociale incluse. «Pour alléger la note, vous pouvez prendre contact avec votre région, indique Lorenzo Cornuault, directeur du VIE chez Ubifrance. Celles-ci subventionnent, en moyenne à hauteur de 50%, le coût du VIE.» En outre, Ubifrance met à votre disposition une CVthèque de près de 40 000 candidats et vous aide à sélectionner les postulants. Surtout, l'agence s'occupe de la gestion administrative du volon taire, comme s'il était un prestataire extérieur: vous n'avez qu'à rembourser à Ubifrance le coût de la mission (salaire et trajet) sur présentation de factures mensuelles. Enfin, depuis le 1er octobre, le niveau des avances demandées par Ubifrance aux PME (moins de 50 millions de chiffre d'affaires) est passé de 3,5 mois de rémunération à un forfait de 4 200 euros remboursable en fin de contrat et non plus deux mois après la fin de celui-ci.

@ ARIKLEVY/FOTOLIA/LD

3 - LE CREDIT D'IMPOT EXPORT

Le crédit d'impôt export est réservé aux entreprises employant moins de 250 salariés et réali sant moins de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires. Cette mesure fiscale réduit jus qu'à 50% des dépenses, directes et indirectes, réalisées dans le cadre d'une mission de développement des exportations. Entrent dans le champ des dépenses éligibles les coûts de participation à des salons, les frais et indemnités de déplacement et d'hébergement liés à la prospection, ainsi que la rémunération des VIE. Ce crédit d'impôt est plafonné à 40 000 euros pour la période de 24 mois succédant au recrutement de ce salarié, ou à 80 000 euros dans le cas d'un groupement d'entreprises (association loi de 1901 ou groupement d'intérêt économique). Attention, il ne peut être obtenu qu'une fois. Pour en bénéficier, vous devez remplir une déclaration (n° 2079-P-SD) à retirer auprès des services des impôts.

4 - LE PRET POUR L'EXPORT

Pas facile de convaincre les banques de financer votre développement à l'international. C'est pourquoi l'organisme public Oseo a lancé, fin 2008, un prêt pour l'export (PPE). Il s'adresse aux PME bénéficiaires depuis plus de trois ans et en croissance, qui engagent, en vue de développer leurs débouchés à l'international, des investissements immatériels et certains investissements matériels: frais d'adaptation des produits, création d'un nouveau design, prospection, VIE, communication (matériels de démonstration par exemple). Le prêt peut aussi venir couvrir une augmentation du besoin en fonds de roulement généré par votre projet. Ce prêt à taux fixe, d'un montant compris entre 20 000 et 80 000 euros sur six ans, ne nécessite aucune garantie sur les actifs de l'entreprise ou le patrimoine du dirigeant. Après validation de votre dossier, Oseo débloque les fonds sous 15 jours.

5 - L'ASSURANCE PROSPECTION COFACE

Gérée par la Coface (Compagnie française d'assurances pour le commerce extérieur), l'assurance prospection vous prémunit contre le risque d'échec commercial. Ainsi, vos dépenses (démarche de prospection, salaires du personnel recruté pour la création d'un service export, etc.) sont couvertes à hauteur de 65% du budget déterminé (80% pour certaines entreprises, dont les sociétés innovantes), pour une durée de garantie de trois ans en moyenne. Un dispositif qui vise les petites entreprises: «Les PME de moins de 30 millions d'euros de chiffre d'affaires représentent 90% des entreprises que nous accompagnons», indique Michel Dutheil, responsable du dispositif à la Coface. Depuis juin dernier, la prime d'assurance s'élève à 2% du budget annuel garanti, contre 3% auparavant, et les demandes inférieures à 50 000 euros sont traitées en moins de 48 heures. Si votre chiffre d'affaires est inférieur à 1,5 million d'euros ou si votre société est innovante, vous pouvez même bénéficier d'une avance de financement. Vous remboursez, ensuite, les sommes perçues au prorata de vos recettes d'exportation, sauf si, à la fin du contrat, le chiffre d'affaires ne couvre pas les sommes empruntées. 6 200 entreprises bénéficient actuellement du dispositif. L'objectif est de passer à 10 000 en 2012.

6 - LE FONDS D'INVESTISSEMENT CAPITAL EXPORT

Enfin, vous pouvez faire appel, depuis cette année, à Capital Export, un fonds d'investissement dédié aux PME. Il s'adresse aux entreprises qui réalisent plus de 5 millions d'euros de chiffre d'affaires et qui veulent s'implanter dans un pays ou une zone économique spécifique, acquérir d'une entreprise concurrente ou complémentaire sur des marchés étrangers ou réaliser un projet global de développement à l'export. Après analyse de vos options stratégiques et de vos besoins, ce fonds de capital-développement peut vous proposer d'investir en augmentant vos fonds propres ou en vous aidant à trouver un financement, en exigeant un taux de rentabilité raisonnable. Les experts vous aident aussi à chercher les dispositifs d'aide et activent pour vous leurs contacts à l'étranger.

bref

- Pour vous renseigner sur le web


- ubifrance www.ubifrance.fr


- Civi (Centre d'information sur le volontariat international) www.civiweb.com


- services économiques www.dgtpe.fr/se/


- Directions régionales du commerce extérieur www.missioneco. org/drce


- Classe export www.vie.classe- export.com


- Coface www.coface.fr


- oseo www.oseo.fr


- Capital export www.capital-export. com

NEC PLUS ULTRA

Le portage par de grands groupes Total, Renault, Crédit Agricole... Profitez de l'expérience de 24 groupes internationaux pour faire vos premiers pas à l'export. Lancé en mars dernier, le Pacte PME international permet aux bénéficiaires de profiter gratuitement de la logistique, du carnet d'adresses ou de l'assistance juridique de multinationales déjà implantées dans la région où vous souhaitez développer votre business. Présidé par Henri Lachmann, président du conseil de surveillance de Schneider Electric, ce dispositif est placé sous la responsabilité du Comité Richelieu, une association composée de PME innovantes et fortement exportatrices.
Rens.: www.pactepme.org

Michel Dutheil, responsable du dispositif assurance prospection à la coface

Le dispositif assurance prospection de la coface couvre vos dépenses, à hauteur de 65% du budget déterminé.