Mon compte Devenir membre Newsletters

Pause-café: la crème des équipements

Publié le par

Indispensable au bien-être des salariés auxquels il procure l'occasion de se ressourcer et d'être plus efficace tout au long de la journée, l'espace détente devient polyvalent. Il répond à des besoins de relaxation, de discussion, de nutrition, voire de travail décontracté. Voici les dernières tendances.

@ FOTOLIA / EYESITE

La qualité de vie au bureau est un élément aussi important que la rémunération, selon un sondage de TNS Sofres pour l'Observatoire de la qualité de vie au travail, Actineo, publié en avril 2011. Un espace de travail aménagé de façon agréable et qui procure du bien-être arrive en tête des critères jugés très importants, pour les salariés interrogés. Dans ce contexte, l'aménagement d'un lieu de détente répondant aux attentes du personnel est primordial. « Les salariés ne sont pas productifs 100 % du temps passé au bureau, souligne Valérie Parenty, directrice associée de l'agence Saguez Workstyle, spécialisée dans le design et l'aménagement d'espaces tertiaires. Ce ne sont pas des robots. » Le lieu de détente doit être propice à une pause permettant la récupération, voire à un temps de travail informel. Parmi les contraintes à prendre en compte : la question des mètres carrés disponibles. « Certaines PME associent espace détente et espace d'accueil, par manque de place », constate François Bures, directeur marketing France de Kinnarps, fabricant de mobilier de bureau. Si vous disposez de la surface nécessaire, il est conseillé de scinder ces deux espaces pour valoriser chaque public, voire créer de l'intimité pour les salariés. Bien entendu, le budget détermine le niveau d'équipements, sachant qu'il est possible d'aménager un espace confortable avec peu de moyens : un canapé, un poste de télévision, un joli tapis... L'ambiance compte pour beaucoup. L'idéal ? Mener un sondage auprès de vos collaborateurs pour avoir une idée précise de leurs souhaits. Une action concertée et participative, plutôt qu'une décision verticale, est aussi l'une des clés du succès.

1 Soigner le cadre

LUMIERE, CONFORT ET POLYVALENCE
P. 68

2 Se désaltérer et grignoter

BOISSONS ET EN-CAS A FOISON
P. 70

3 Se détendre

LUDISME, DETENTE ET COHESION
P. 72

1 Soigner le cadre: Lumière, confort et polyvalence

L'espace détente doit refléter vos valeurs et être chaleureux, avec une petite touche «comme à la maison». Revue de détails.

Ceux qui ont en tête la série télévisée «Caméra Café» avec son espace détente composé d'un distributeur automatique, coincé entre les toilettes et l'ascenseur, feraient mieux de vite l'oublier. « Un lieu de détente doit avant tout créer une rupture avec les espaces traditionnels », souligne Valérie Parenty, directrice associée de l'agence Saguez Workstyle, spécialisée dans le design et l'aménagement d'espaces tertiaires. L'experte plaide même pour plusieurs lieux disséminés dans l'entreprise, à chaque étage, par exemple. Autre règle : cet espace doit refléter les valeurs de l'entreprise. Nul besoin de fauteuils en cuir luxueux si vous prônez la simplicité. De plus, le lieu n'est pas figé. Il gagnera à être modifié au fil des saisons, quitte à procéder par touches. Dans tous les cas, les pièces aveugles sont à proscrire. « Rien ne vaut la lumière naturelle. Un café pris devant une baie vitrée qui laisse entrer le soleil matinal est une bonne façon de démarrer la journée », assure Valérie Parenty. Vous pouvez décorer les lieux de tableaux ou d'oeuvres d'art, toujours valorisants pour les salariés. La société Little Van Gogh propose la location annuelle de dix tableaux par mois (chaque série de dix est l'oeuvre d'un peintre contemporain), moyennant 1 900 euros HT. Le photographe Alexandre Kantorski (AK Studio) propose, quant à lui, des expositions photos temporaires (lire notre article p. 13). N'oubliez pas les végétaux. Ainsi, la société Ambius propose la location ou l'achat de plantes vertes artificielles, semi-naturelles ou naturelles. En location, comptez de 15 à 30 euros HT par mois et par plante, voire plus avec l'entretien qui consiste à épousseter, tailler ou arroser les plantes...

Comme à la maison. Côté mobilier, les fournisseurs notent une évolution des demandes vers des espaces à mi-chemin entre détente et travail. «La généralisation des open spaces fait que certains salariés aiment s'isoler dans un lieu agréable pour lire un document ou se concentrer sur un dossier », note Sylvie Montange, directrice du développement de la stratégie France chez Steelcase, fabricant de mobilier de bureau. Celui-ci propose des banquettes confortables au look «enveloppant» (Bix, à partir de 1 600 euros HT), tout comme Kinnarps, avec sa banquette cloisonnée Skandinavia (6 318 euros HT) . Autre tendance : «le comme à la maison». « Le mobilier s'inspire des meubles de l'habitat, avec des couleurs vives, des tissus traditionnels... », explique François Bures, directeur marketing France de Kinnarps. Steelcase adapte la hauteur de son mobilier aux besoins du salarié. « Celui qui veut se détendre le fait sur un canapé bas, celui qui souhaite travailler dispose d'un siège à hauteur classique ; et celui qui veut discuter ou grignoter sans s'attarder aura des sièges type mange-debout », indique Sylvie Montange. Le fournisseur propose la banquette B Free Lounge Cube (à partir de 1 720 euros HT) pour la détente et une table ronde pouvant faire office de tabouret (139 euros HT).

2 Se désaltérer et grignoter: Boissons et en-cas à Foison

Qui dit espace détente dit boissons et collations. Au menu: cafés variés, thés et infusions, chocolats fruits frais... Il y en a pour tous les goûts.

Equipement indispensable de l'espace détente, le distributeur automatique a évolué. Exit les machines austères, dont l'offre se résumait à quelques barres chocolatées. Ainsi, le prestataire Lyovel propose une vingtaine de distributeurs différents, mis en dépôt gracieusement dans les entreprises, moyennant des commandes de produits régulières. La société opère dans le Nord, l'Ouest et le centre de la France. Elle fait partie du réseau Daréa qui bénéficie d'une implantation nationale, grâce à Codaralp, Serviplus et Cafés Merling. « De nombreux salariés apprécient le thé en sachet », constate Laurent Oudotte, directeur général de Lyove, qui propose désormais cette alternative au thé lyophilisé. Coût des boissons : entre 30 et 35 centimes d'euro. La petite société Caron Service propose, pour sa part, des distributeurs automatiques de boissons chaudes ne délivrant pas automatiquement de gobelets afin de préserver l'environnement. Les salariés sont incités à utiliser leur tasse moyennant un rabais de l'ordre de 5 % sur le prix de leur café, torréfié par Caron Service et estampillé «développement durable» (coût : environ 40 centimes d'euro la boisson, distributeur fourni à partir de 70 boissons par jour). Pour les entreprises qui ne peuvent atteindre le minimum de commandes indispensables pour la mise à disposition gratuite de ces distributeurs automatiques, mais qui souhaitent des boissons de qualité, il existe les offres de Nespresso Business Coffee Solutions et de Tassimo Professionnal. Le premier propose cinq machines (de 225 à 1 495 euros HT à l'achat, location possible), gamme qui sera rénovée en fin d'année. Du décaféiné au ristretto (serré) en passant par le café allongé ou léger, la machine Nespresso propose huit grands crus de café. Le coût des doses va de 32 à 40 centimes d'euro HT, selon l'engagement de l'entreprise (achat de l'appareil ou location, avec ou sans maintenance). Lancé en France en 2010, son concurrent, Tassimo Professionnal joue la carte de la variété en proposant un panel de 12 boissons avec une seule machine : cinq cafés et un cappuccino signés Carte Noire, trois thés et une infusion Twinings et deux boissons chocolatées, Suchard et Milka. Pour les tarifs, prenez contact avec leur représentant local, qui vous établira un devis adapté à vos besoins.

Fruits frais de saison. Pour se rafraîchir au bureau, rien de tel que les fontaines à eau. Deux technologies se disputent le marché : les fontaines en réseau, qui diffusent l'eau du robinet, et celles équipées de bonbonnes. Le modèle réseau Lumio de Dieau Edafim délivre de l'eau réfrigérée, tempérée ou même chaude, suivant les modèles, avec un design élégant (coût : environ 35 euros HT par mois pour la location, l'installation et la maintenance). Pour un système à bonbonne, comptez environ 10 à 15 euros HT mensuels, additionnés d'environ 6 euros par bonbonne de 18,9 litres (pour un contrat de 24 mois).

Enfin, consommer des fruits frais permet de se rassasier de façon saine. Plusieurs prestataires proposent localement la livraison hebdomadaire de fruits de saison, comme Pause Fruitée à Lyon et ses paniers de fruits bio (de 25 à 50 euros HT selon le poids : de 2,5 à 7 kg). Ou encore La corbeille du citadin à Paris, qui a la particularité de faire travailler des handicapés (corbeilles de 8 kg vendues 40 à 50 euros HT). Ambius, qui offre également ce service, oeuvre, pour sa part, au plan national.

3 Se détendre: Ludisme, détente et cohésion

Du poste de télévision au massage bien-être, vous pouvez favoriser la détente de vos collaborateurs... tant que vos locaux le permettent et que leur utilisation est encadrée.

Les grandes entreprises américaines sont connues pour avoir, les premières, recréées des ambiances de campus universitaire dans leurs locaux. Jeux vidéo, distributeurs de bonbons... Les salariés sont à la fête chez Google et autres Facebook. Sans verser dans un aménagement débridé de votre espace de détente, la mise en place d'un poste de télévision peut permettre aux collaborateurs de s'y sentir «comme à la maison». « La télévision apporte également une certaine cohésion, lorsqu'il s'agit de se réunir pour suivre la finale de la coupe du Monde de football ou un tournoi de tennis important », observe Valérie Parenty, directrice associée de l'agence Saguez Workstyle, spécialisée dans le design et l'aménagement d'espaces tertiaires. Un simple téléviseur plasma 50 pouces (soit 127 cm de diagonale, autour de 600 euros HT) peut faire l'affaire. Plus ludique, vous pouvez opter pour la mise à disposition d'une console de jeux vidéo. « La console Wii de Nintendo est déjà très utilisée en entreprise lors des sessions de team building, qui visent à bâtir et renforcer l'esprit d'équipe » , assure Ralph Koenig, gérant d'Evénements Ciel, prestataire d'animations ludiques en entreprise, au plan national. Les jeux de sport où l'on peut, par exemple, disputer un match de boxe d'un quart d'heure face à un collègue, sont particulièrement appréciés. Comptez 150 euros HT pour la console et quelques dizaines d'euros par jeu, avec environ 450 euros HT d'accessoires (manettes, haut-parleurs...).

Des jeux au massage. Vous pouvez également opter pour un baby-foot ou un billard. Mais l'investissement est alors de taille : un billard classique se négocie entre 1 000 et 4 000 euros HT selon sa qualité. De plus, il nécessite un espace conséquent. Evénements Ciel propose, pour sa part, une location alternée de jeux de plateau en bois (weykick football, puckasi, etc.), avec remplacement des jeux à intervalles réguliers. Comptez environ 1 400 euros HT pour six jeux en location pendant trois mois. Plus technologique : ce même prestataire propose (dans un espace d'au moins 4 m²), la location d'un jeu de squash laser où les joueurs, équipés de lunettes 3D, renvoient des faisceaux laser. Défoulement garanti. Il vous en coûtera environ 2 850 euros HT pour un mois. Si les jeux sont intéressants pour la cohésion, la création de lien et la détente, il vous faudra mettre le holà pour maîtriser leur utilisation intempestive. L'instauration de plages d'utilisation peut être une solution, comme par exemple entre midi et quatorze heures. Enfin, vous pouvez offrir à vos salariés une détente sous forme de relaxation. Le massage bien-être s'est ainsi répandu dans les entreprises, l'employeur choisissant des créneaux horaires adaptés, par exemple, pendant la pause déjeuner. « Il n'est pas nécessaire de posséder du matériel car l'intervenant apporte le siège », précise Lambert Ho, gérant de la société spécialisée Ergotonic. Basé sur le massage des points d'acupuncture, une séance d'un quart d'heure détend, stimule, et permet de libérer les tensions accumulées dans les muscles. Comptez un tarif horaire d'environ 50 euros HT pour trois heures d'intervention réservée (soit 12 salariés massés). Ce prestataire intervient en région parisienne, d'autres tels qu'Ambius ont une couverture nationale.

Mot clés : euro |

Olga Stancevic