Mon compte Devenir membre Newsletters

Petit cabinet deviendra grand

Publié le par

Avec 30 % de croissance en 2006, l'avenir semble sourire à Alcimed. Histoire d'un petit qui défie les géants.

«Notre objectif est d'atteindre un effectif de 1 000 collaborateurs dans dix ans», lance Valérie Kniazeff, présidente d'Alcimed, PME de conseil en chimie et en sciences de la vie. Une projection démesurée? Le récent développement de la société démontre le contraire: le chiffre d'affaires a crû de 33 % en 2004, de 58 % en 2005, et de 28 % en 2006. Pourtant, la centralienne, qui a cofondé l'entreprise avec Géraldine Börtlein, garde la tête froide. «Nous voulons maîtriser notre croissance», affirme-t-elle. Une humilité qui prend aussi sa source dans des débuts chaotiques. «Au départ, nous voulions mettre à la disposition des laboratoires des forces de recherche en biologie», retrace Valérie Kniazeff. Mais le concept ne fonctionne pas. Qu'à cela ne tienne, Alcimed rectifie le tir et trouve sa place à mi-chemin entre les sociétés d'études marketing et les cabinets de stratégie, pour proposer du conseil aux grands laboratoires pharmaceutiques, à des institutionnels, à des centres de recherche et à des industriels de la chimie. A la croisée des univers de la science et des affaires, la PME intervient principalement auprès des directions (générales, recherche et de développement, marketing et vente). «Nous avons trouvé notre positionnement au contact de nos clients», souligne la dirigeante, qui se différencie des grands cabinets généralistes en pratiquant des tarifs inférieurs à la moyenne du marché.

Pourtant, elle n'hésite pas à leur emprunter des recettes qui ont fait leurs preuves, comme la qualité des équipes. Avec une moyenne d'âge de 30 ans, Alcimed entretient un vivier déjeunes diplômés à haut potentiel: ses consultants, ingénieurs biologistes et chimistes, possèdent, en plus de leur expertise scientifique, une compétence marketing et un profil international.

Après l'ouverture de bureaux à Cologne, Madrid et Lausanne, Alcimed lorgne aujourd'hui vers les Pays-Bas. Une croissance à vitesse grand V qui nécessite aussi d'adapter la structure au changement. L'exercice ne semble pas effrayer Valérie Kniazeff: «C'est une dynamique permanente, sourit-elle. Au départ, tout le monde faisait tout. Mais avec le temps, nous avons appris à séparer la vente de l'activité d'études et de conseil.» Un fonctionnement inspiré d'un modèle: le cabinet de conseil en innovation Altran, dont le créateur n'est autre qu'Alexis Kniazeff, son père!

ALCIMED - Repères

- ACTIVITE: Conseil scientifique
- VILLES: Siège à Paris, deux implantations en province et trois à l'international
- FORME JURIDIQUE: Société par actions simplifiée
- DIRIGEANTES: Valérie Kniazeff, 38 ans Géraldine Börtlein, 38 ans
- ANNEE DE CREATION: 1993
- EFFECTIF: 110 salariés
- CHIFFRE D'AFFAIRES 2005: 8,24 millions d'euros
- RESULTAT NET 2005: 765 000 euros
- CHIFFRE D'AFFAIRES 2006: 10,5 millions d'euros
- RESULTAT NET (PREVISIONNEL 2006): près de 800 000 euros