Mon compte Devenir membre Newsletters

Politique locale: Manchester veut séduire les PME étrangères

Publié le par

Manchester cherche à s'imposer comme la rivale de Londres en termes de business. Après les heures noires de la désindustrialisation, la ville entame sa mue au milieu des années quatre-vingt-dix et veut attirer les capitaux étrangers. La ville possède plusieurs atouts dans sa manche:

- Le niveau de salaire y est globalement plus bas. Selon des chiffres de Nomis, service de l'Office national anglais des statistiques, datant de 2007, le salaire moyen annuel y atteint 22 475 euros, contre 33 443 euros à Londres et 23 937 euros pour le reste du pays.

- Les tarifs immobiliers y sont attrayants. D'autant que Midas, cabinet mandaté par le gouvernement pour promouvoir la ville, offre la possibilité aux entreprises étrangères qui souhaitent s'y implanter de disposer gratuitement pendant 12 mois d'un bureau tout équipé. Un service dont a bénéficié Protime, une entreprise belge installée à Manchester depuis 2010. « Nos bureaux tout équipés pour deux personnes nous coûte 1100 euros par mois, se réjouit Kris Van Hellemond, responsable des bureaux de Manchester et Paris. Cela fait peu comparé aux 1700 euros que nous coûte la même superfi cie à La Défense... »

- Une «Enterprise Zone» vient par ailleurs d'être mise en place autour de l'aéroport. Les entreprises y bénéficient d'avantages fiscaux allant jusqu'à 330 000 euros sur cinq ans. Autre avantage: le faible taux d'imposition sur les sociétés en Grande-Bretagne, passé à 26 % en avril et qui sera de 23 % en 2015. 2000 entreprises étrangères, dont 75 françaises, sont aujourd'hui implantées à Manchester.