Mon compte Devenir membre Newsletters

Prestation, un logiciel gratuit converti en poule aux oeufs d'or

Publié le par

En 2010, quand Christophe Crémer se voit confier la direction générale par les deux fondateurs de Prestashop, logiciel gratuit d'aide à la création d'e-boutiques, le chiffre d'affaires a du mal à décoller. En à peine deux ans, il booste la PME.

A l'origine de Prestashop, deux passionnés de l'e-commerce, Igor Schlumberger et Bruno Lévêque. Ils lancent en 2007 un logiciel gratuit permettant de réaliser facilement un site marchand. Ils misent sur l'open source: le code source du logiciel est accessible à tous les utilisateurs qui apportent des modifications et des améliorations à l'outil et paient uniquement des modules annexes. Rapidement, les téléchargements gratuits se multiplient et le petit Français Prestashop se fait un nom. Malgré de nombreux clients, le chiffre d'affaires de l'entreprise stagne. En 2010, les fondateurs décident alors de céder la direction opérationnelle à un dirigeant expérimenté pour booster les recettes. Ils choisissent l'entrepreneur Christophe Crémer, auréolé de ses succès chez Sybel Informatique et Meilleurtaux.com. Igor Schlumberger reste président du directoire, sans rôle opérationnel, et Bruno Lévêque monte la filiale américaine qu'il continue de diriger aujourd'hui. Pour atteindre son objectif, Christophe Crémer utilise les ressources sur lesquelles repose le modèle économique: les modules complémentaires payants (entre 50 et 150 euros chacun et jusqu'à 3 000 euros pour l'option application mobile) ; les partenariats avec de grands acteurs qui rémunèrent Prestashop pour que leur module soit gratuit (La Poste, PayPal...) ; la redevance des agences web qui utilisent Prestashop ; les formations et enfin le service payant SaaS (Software as a service) qui propose de créer et d'héberger le site marchand de l'e-commerçant Premier objectif: fédérer la communauté des utilisateurs de Prestashop. « Notre fonds de commerce, c'est notre base de données clients, révèle Christophe Crémer. Celle-ci contribue chaque jour à améliorer le logiciel »: 80 % des nouveaux modules sont créés par ses 300 000 membres, dont la moitié sont des développeurs. Pour les rassembler, Prestashop programme 120 événements en France cette année. Un «bar camp», sorte de grand raout participatif, est aussi organisé chaque année à Paris. Quant aux agences certifiées, le dirigeant souhaite doubler leur nombre d'ici à la fin 2012, pour atteindre la centaine de partenaires, payant une redevance qui va de 3 000 à 12 000 euros par an pour proposer à leurs clients des sites conçus avec Prestashop.

Christophe Crémer, dg de Prestashop, vise 50 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017.

Christophe Crémer, dg de Prestashop, vise 50 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017.

Prestashop

- Activité : Édition d'un logiciel open source de création de sites marchands
- Ville : Paris (IIearr.)
- Forme juridique SA
- Dirigeants C.Crémer, 58ans, dg, B.Lévêque, 27ans, dg délégué, et I. Schlumberger, 56ans, pca
- Effectif 2010 15 salariés
- Effectif 2011 80 salariés
- CA 2010 : 1,4 MEuros
- CA 2011 4,1 MEuros
- RN : NC

Enfin, le chef d'entreprise mise sur l'international. « La France représente 20 % de notre clientèle mais 80 % de nos revenus: ce n'est que depuis début 2011 qu'a été instaurée une véritable «stratégie revenus» à l'international. » Deux responsables pays sont embauchés pour l'Espagne et l'Italie. Leur objectif? Conquérir les agences web et mettre en place des partenariats. La filiale américaine compte déjà huit salariés. Pour les prochaines années, Christophe Crémer vise un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros d'ici à 2017, 400 000 e-boutiques et 200 agences partenaires. Fidèle à son leitmotiv: « C'est parce qu'on y croit qu'on y arrive. »

Mot clés : euro

AGLAE DE CHALUS