Mon compte Devenir membre Newsletters

Querelles d'experts

Publié le par

Le tintement de la pièce qui touche le fond du puits... Ce petit bruit métallique, cela fait des mois que les professionnels l'attendent avec impatience. Et cela fait quelques jours que ceux qui veulent bien tendre l'oreille le perçoivent enfin. Témoin, le ralentissement du déclin de la production industrielle tricolore, qui a affiché un modeste - 0,1% en février dernier, selon l'Insee, après cinq mois consécutifs de forte baisse. Témoins, encore, les récents propos de Barack Obama, qui évoquait, le 10 avril dernier, une «lueur d'espoir» pour l'économie américaine. «Nous commençons à voir du progrès, et si nous nous y accrochons, si nous ne flanchons pas devant les difficultés, alors je suis absolument convaincu que nous allons remettre l'économie sur les rails», a-t-il affirmé. Témoin, enfin, le relatif redressement des Bourses mondiales, que les experts ont d'abord interprété comme un rebond technique mais qui, désormais, ne peut plus être entrevu comme tel.

STEFANIE MOGE-MASSON Directrice de la rédaction

STEFANIE MOGE-MASSON Directrice de la rédaction

Mais que va-t-il se passer maintenant? Le chômage va-t-il poursuivre sa crue au rythme de 80000 nouveaux demandeurs d'emploi par mois qu'il a connu en ce début 2009? Les secteurs les plus sinistrés ont-ils, eux aussi, touché le fond du gouffre? Et surtout, le moral des chefs d'entreprise va-t-il bénéficier de cette lueur dont nous parle le président américain? Même les plus grands prévisionnistes semblent incapables de répondre à ces questions. D'aucuns parient sur un rebond plutôt prompt, d'autres sur une reprise lente. D'autres encore estiment que la conjoncture va se stabiliser à un niveau bas pendant plusieurs mois et qu'il va falloir s'armer de patience avant de voir les premiers signes d'embellie. Une poignée de pessimistes prédit même une nouvelle catastrophe économique consécutive à cette reprise embryonnaire... Quant aux dirigeants de PME, plus pragmatiques que jamais, ils regardent ces experts se quereller avec un amusement teinté d'agacement. Car eux seuls, au fond, savent ce que récession veut dire...