Mon compte Devenir membre Newsletters

RISQUES ROUTIERS: SENSIBILISER POUR PREVENIR

Publié le par

La route est la première cause d'accidents mortels au travail. Et pourtant, ces risques sont souvent sous-estimés. Il est donc nécessaire d'établir un code de bonne conduite au sein de l'entreprise.

Les accidents de la route représentent 3 % de ceux survenus au travail (accidents de missions), selon l'association PSRE (Promotion et suivi de la sécurité routière en entreprise). 10 % conduisent à un arrêt de travail, 16 % à des invalidités partielles ou permanentes ; et près de la moitié à des décès (mission et trajet). Des chiffres qui confirment le poids des risques routiers dans les accidents au travail, souvent mal appréhendés par les dirigeants.

Mettre en place un plan de prévention

Sensibiliser les collaborateurs aux différents dangers liés à l'utilisation des véhicules passe avant tout par un programme de prévention. Dans ce cadre, le PSRE pointe l'importance, pour chaque employeur, de mettre en place quelques règles élémentaires. La première: s'assurer que l'organisation du travail donne assez de temps pour des déplacements «se reins» et n'oblige pas les collaborateurs à adopter un comportement dangereux ou contraire au code de la route. Ces consignes doivent être notifiées par écrit: adoptez le train pour les moyennes et longues distances, établissez un kilométrage et un temps de conduite maximum par jour, choisissez les infrastructures (préférez les autoroutes aux départementales), fixez des pauses à respecter... Deuxième règle: l'entretien et la maintenance du matériel roulant sont essentiels. Il est nécessaire de préciser - toujours par écrit - les responsabilités de chacun en matière d'inspection et d'entretien des différents véhicules, à tous les niveaux de la hiérarchie. Il conviendra aussi de rappeler, sur ce document, la nécessité de respecter le code de la route en toutes circonstances, notamment en ce qui concerne l'utilisation du téléphone en voiture. Pour rappel, le simple fait d'avoir son portable en main est passible d'une contravention, que la personne soit en conversation, en train de consulter sa messagerie, de composer ou lire un SMS.

L'éco-conduite pour davantage de sécurité

Les formations à l'éco-conduite des véhicules permettent de réaliser de substantielles économies. Ainsi, selon Jean-Loup Savigny, directeur marketing d'Arval, « l'économie sur le poste carburant peut atteindre 7 à 15 % selon les cas. Sans parler de la moindre usure du véhicule, et des pneumatiques notamment. » Ces économies s'accompagnent également d'une autre dimension: celle de la sinistralité. Une conduite plus souple accompagnée d'une bonne d'anticipation entraîne une baisse significative des accidents et de leur gravité. Les formations à l'éco-conduite constituent donc un moyen relativement peu coûteux (environ 150 Euros par stagiaire par groupe d'une dizaine de personnes) d'améliorer le bilan routier de l'entreprise.

Mot clés :

Guillaume Geneste