Mon compte Devenir membre Newsletters

Réduisez votre contribution Agefiph en sous-traitant à un Esat

Publié le par

En collaborant avec un Esat (Etablissement et service d'aide par le travail) ou bien avec une entreprise adaptée, vous pouvez satisfaire, en partie, votre obligation légale d'embauche de travailleurs handicapés. Zoom sur une pratique qui affiche nombre d'arguments en sa faveur.

S'acquitter en partie de son obligation d'embauche de 6 % de salariés handicapés en recourant à la sous-traitance auprès du secteur protégé et adapté. Voilà le parti adopté par de nombreuses PME pour réduire leur contribution à l'Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées).

Une alternative d'autant plus intéressante que les entreprises qui n'ont mené aucune action en la matière doivent payer une contribution annuelle de 1 500 fois le Smic par unité manquante! « Ainsi, en confiant une prestation de services à des établissements et services d'aide par le travail, alias les Esat, ou des entreprises adaptées (EA) embauchant 80 % de salariés handicapés, les PME peuvent satisfaire leur obligation à hauteur de 50 % et diminuer leur contribution Agefiph », rappelle Emmanuel Chansou, directeur exécutif du réseau Gesat, ralliant les 1 400 Esat et 600 EA de France, qui oeuvrent aussi bien dans les espaces verts que la blanchisserie, la gestion électronique des documents, etc. C'est dire l'intérêt de ce levier «d'embauche indirecte», plus souple à déployer que le recrutement en propre de personnes handicapées. D'autant que « les prestations fournies sont tout aussi compétitives en termes de qualité et de coût que celles des entreprises classiques », précise Jean -Marc Froger, secrétaire national de l'Unea (Union nationale des entreprises adaptées). D'ailleurs, vous n'avez aucune excuse: des Esat et des EA, il y a en a aujourd'hui partout en France.

Gare aux margoulins!

Pour trouver votre prestataire, direction les annuaires qualifiés en accès libre disponibles sur le Web: base de données du réseau Gesat (www.reseaugesat.com), de la plateforme Pas@Pas (www.achats-pas-apas.fr) ou encore de l'Unea (www.unea.fr). Ces solutions classent les acteurs par secteur d'activité et zone géographique. La plateforme de l'Unea propose, par exemple, une place des marchés via laquelle les PME peuvent lancer leur appel d'offres.

Attention, toutefois « le travail protégé est un vaste chantier où des margoulins usent de leur statut pour vendre leurs produits trois plus chers, comme des ramettes de papier ou des fournitures qui ne sollicitent pourtant qu'une intervention minime des salariés », s'insurge Jean-Marc Froger (Unea). Aussi, pour vous assurer du réel engagement du prestataire en matière d'insertion par le travail, veillez à lui poser les bonnes questions lors du sourcing. Pensez aussi, en amont, à visiter ses locaux: vous pourrez ainsi évaluer le sérieux de son engagement.

CE QU'IL FAUT RETENIR

- Pour satisfaire à hauteur de 50 % votre obligation d'embauche de 6 % de salariés handicapés, vous pouvez recourir à la sous-traitance auprès du secteur protégé et adapté.
- Implantés dans toute la France, les Esat et EA proposent un panel très éclectique de prestations de service: espaces verts, blanchisserie, gestion électronique des documents, etc.
- Pour trouver votre prestataire, vous pouvez consulter les annuaires qualifiés en accès libre disponibles sur le Web: base de données du réseau Gesat, plateforme Pas@Pas ou encore de l'Unea.

Jean-Marc Froger, secrétaire national, Unea

Jean-Marc Froger, secrétaire national, Unea

Jean-Marc Froger, secrétaire national, Unea

«Les prestations des entreprises adaptées sont aussi compétitives que celles des entreprises classiques. »

Pierre Lafforgue, dirigeant de Lafforgue Matériaux

Pierre Lafforgue, dirigeant de Lafforgue Matériaux

LE TEMOIGNAGE DE Pierre Lafforgue, dirigeant de Lafforgue Matériaux

« Avec un Esat, j'ai la qualité de service et une contribution Agefiph réduite à 2 650 euros »


Depuis plus de quatre ans déjà, Lafforgue Matériaux fait appel à deux Esat situés à proximité de ses sites: un acteur spécialisé dans les espaces verts et une entreprise de nettoyage de surfaces industrielles. Un moyen pour la PME de satisfaire de moitié son quota d'embauche de salariés handicapés. « Je ne paie plus que 2 650 euros de contribution par an à l'Agefiph », précise Pierre Lafforgue, dirigeant de la PME familiale. En termes de coût et de qualité des prestations, l'entreprise y trouve également son compte: « Ces prestataires délivrent des services tout aussi performants que nos anciens fournisseurs. » La seule différence? Alors qu'auparavant seuls un ou deux agents suffisaient pour réaliser les tâches, désormais c'est une équipe de six à sept travailleurs handicapés accompagnés d'éducateurs qui interviennent. « Aussi, a-t-il fallu sensibiliser, a posteriori, nos salariés et clients à un tel changement, en recourant à diverses actions de communication. »

Lafforgue Matériaux

> Activité: Négoce de matériaux de construction
> Ville: Valentine (Haute-Garonne)
> Forme juridique
SAS
> Dirigeant: Pierre Lafforgue, 45 ans
> Année de création
1964
> Effectif: 100 salariés
> CA 2011: 35,6 MEuros

Mot clés :

CHARLES COHEN