Mon compte Devenir membre Newsletters

Sa petite entreprise a connu la crise...

Publié le par

Solic, cabinet de conseil en ressources humaines, a été touché de plein fouet par la crise économique. Traumatisé, Nicolas Doucerain, son dirigeant, a voulu partager son expérience en écrivant un livre.

« La vie est une succession de batailles que vous semblez mener de front. J'ai dévoré votre livre en quelques heures et n'hésiterai pas à le recommander à ma petite équipe. » Ce matin encore, Nicolas Doucerain reçoit dans son courrier une belle lettre d'encouragement. Président du cabinet de conseil en ressources humaines Solic, il est aussi l'auteur du livre Ma petite entreprise a connu la crise et d'un blog http://mapetiteentrepriseaconnulacrise.blogspot.com. Il couche sur ces pages son expérience de la crise économique. Au plus fort de son activité Solic comptait 92 salariés. Quelques mois plus tard, ils ne sont plus que 28. Le dirigeant est prêt à déposer le bilan. «C'était une période traumatisante, se souvient Nicolas Doucerain. Je ne voulais pas garder ça pour moi. Ce livre est ma thérapie.»

Entrepreneur à 11 ans !

Cet autodidacte est un passionné d'entrepreneuriat. À 11 ans, il s'ennuie à l'école. Éternel lève-tôt, il imagine alors sa première «entreprise» et livre les petits-déjeuners à domicile pour ses voisins. À 20 ans, il succède à son père à la tête de Solic. Le cabinet ne compte aucun salarié. Nicolas Doucerain choisit alors d'embaucher deux demandeurs d'emploi de plus de 50 ans: une consultante en psychologie du travail et un consultant informatique. « Ils m'ont apporté la maturité qui me manquait », confie Nicolas Doucerain. Petit à petit, il fait prospérer son entreprise. Entre 2003 et 2008, le cabinet réalise plus de 40 % de croissance. Mais le rêve s'arrête net fin 2008. « À l'époque, on ne connaissait pas l'ampleur de la crise. Personne ne savait combien de temps cela durerait. » En deux mois, Nicolas Doucerain perd plus de la moitié de ses contrats, la plupart de ses clients évoluant dans le secteur bancaire. « Sur mes 92 collaborateurs, la moitié était désormais payée à ne rien faire », déplore-t-il. Le dirigeant n'a donc pas d'autre choix que de multiplier les plans d'économie: baisse de la rémunération de la direction, suppression des véhicules de fonction et licenciements. Cela ne suffit pas. Le tribunal de commerce prononce le dépôt de bilan. Mais Nicolas Doucerain parvient à remettre son entreprise à flots début 2010. « Pendant cette période, j'ai joué la transparence auprès de mes clients et de mes collaborateurs. Certains m'ont fait confiance et ça a marché. » Aujourd'hui, 44 collaborateurs entourent Nicolas Doucerain, qui tire les leçons du passé... «Désormais, je sais qu'en période de crise, rien ne vaut la communication et la transparence. Nous, dirigeants, nous n'avons pas à l'affronter en solitaire. C'est pourquoi il faut savoir en parler.»

Bio Express

1976
- Naissance au Chesnay (Yvelines).
1987
- Crée sa première «entreprise ».
1993
- Quitte l'école à l'âge de 16 ans.
1993-1996
- Responsable commercial au sein d'un concessionnaire Rover.
1996
- Président de Solic SAS.
2009
- Le tribunal de commerce prononce le dépôt de bilan de Solic.
2010
- Nicolas Doucerain redresse la situation financière de Solic.
2011
- Parution de son livre Ma petite entreprise a connu la crise, aux éditions François Bourin.