Mon compte Devenir membre Newsletters

Sarkozy veut assouplir les 35 heures

Publié le par

Lors de l'université d'été du Medef, le Président a confirmé la place retrouvée des entreprises dans le débat public. Il a annoncé plusieurs réformes, dont son intention d'assouplir la loi sur la réduction du temps de travail.

Invité très attendu de l'université d'été du Medef, Nicolas Sarkozy avait annoncé le lancement de la deuxième vague de réformes économiques. C'est dans un esprit «donnant-donnant» qu'il s'est adressé aux dirigeants d'entreprise réunis sur le campus d'HEC, à Jouy-en-Josas (Yvelines), à la fin du mois d'août. «Vous pouvez compter sur moi pour que l'Etat joue le jeu, mais vous aussi devez jouer le jeu», a-t-il insisté. Proposant un assouplissement des 35 heu res, le président de la République a en même temps demandé aux chefs d'entreprise d'augmenter les salaires «chaque fois que c'est possible». Le chef de l'Etat a également fait miroiter aux entrepreneurs un nouvel allégement de la taxation du travail, une remise à plat de la taxe professionnelle, de la taxe sur les salaires et de l'assiette des cotisations sociales.

Si Nicolas Sarkozy n'a fait qu'évoquer la TVA sociale, il a en revanche soutenu le projet patronal de contrat de travail avec «séparation à l'amiable» entre salariés et employeur. Toujours dans cet esprit de «rupture», il a pris le parti des entreprises contre l'administration fiscale et a dénoncé les difficultés rencontrées par les PME pour recourir au crédit d'impôt recherche. Il s'est, enfin, élevé contre les contrôles fiscaux sur la foi de dénonciations anonymes.

Reste que le président est resté évasif quant aux modalités de ces réformes: «Si l'Etat donne l'exemple, vous aussi devez être exemplaires. Vous pouvez compter sur moi pour que l'Etat joue le jeu, pour qu'il allège vos charges, pour qu'il libère le travail.» Des détails sont donc très attendus par l'ensemble des acteurs du monde de l'entreprise.

L'UNIVERSITE D'ETE DU MEDEF Campus HEC 30 Août 2007

@ D.NOISET/SERVICE PHOTOGRAPHIQUE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

L'UNIVERSITE D'ETE DU MEDEF Campus HEC 30 Août 2007

REACTIONS DE CHEFS D'ENTREPRISE

FREDERIC BEAULIEU, dirigeant de The Millennium! Essence Company, PME de distribution de parfums pour enfants, 10 salariés

«Je suis très enthousiaste par rapport aux mesures proposées. Idem pour l'augmentation des salaires, si nous en avons la possibilité bien sûr. Relancer la consommation serait un bon levier pour relancer aussi l'économie.»

IVAN DUMON, dirigeant d'Athome, société de services_ auprès des administrateurs de biens, 35 salariés .

«Je trouve que son discours va dans le bon sens: même si Nicolas Sarkozy est resté très prudent sur certains points, comme sur la TVA sociale, sa position met en valeur le monde de l'entreprise. J'espère qu'elle permettra de réconcilier les Français avec la valeur travail.»

FREDERIC DUVAL, dirigeant de Territoires publics! jgence de relations publiques, 10 salariés.

«Je reste circonspect sur les mesures annoncées, car elles participent de ces effets d'annonce que Nicolas Sarkozy affectionne. De toute façon, avant d'annoncer des réformes, il faudra bien qu'il y ait une discussion avec les partenaires sociaux. Sur l'assouplissement des 35 heures par exemple, ce n'est pas gagné.»