Mon compte Devenir membre Newsletters

Ses salariés roulent pour un euro par jour

Publié le par

Le dirigeant des Transports Laure voulait donner un coup de pouce au pouvoir d'achat de ses salariés. Il leur a donc proposé une voiture neuve en location moyennant un «effort» d'un euro par jour.

Dominique Laure fait économiser à chacun de ses collaborateurs près de 170 euros par mois.

Dominique Laure fait économiser à chacun de ses collaborateurs près de 170 euros par mois.

Augmenter le pouvoir d'achat de ses salariés et, ainsi, les inciter à rester fidèles à l'entreprise. C'est avec ce double objectif en tête que Dominique Laure, gérant du groupe de transports du même nom, a eu l'idée de proposer à ses collaborateurs une voiture neuve à un euro par jour. Pour ce faire, le chef d'entreprise a négocié, avec le prestataire local Tetraloc, la location d'une centaine de Clio Diesel pour une durée minimum de cinq ans. Montant total de la facture: environ 2 000 euros par an et par véhicule. L'assurance et l'entretien sont pris en charge par les Transports Laure. A la clé, pour les 135 salariés de la PME, une économie, que Dominique Laure chiffre à environ 170 euros par mois.

L'idée de ce coup de pouce remonte à l'été 2007. A l'époque, le patron du groupe de fret constate une augmentation des demandes d'acomptes sur salaire. Il se penche sur la question et réalise qu'«en pleine flambée des cours du pétrole, avec des salaires nets mensuels de 1 600 à 1 700 euros, les gens peinent à assumer leurs dépenses courantes». Ce qui se traduit par une hausse du turnover chez les chauffeurs: certains mois, celui-ci culmine à 15%.

Neuf salariés sur dix séduits. Dominique Laure décide donc de prendre le problème à bras-le-corps. Accroché à sa calculatrice, il décortique le poste transports d'un ménage et constate qu'un véhicule coûte entre 2 300 et 2 500 euros par an, auxquels il faut ajouter 2 000 à 2 500 euros de carburant. Cela représente près de trois mois de salaire d'un conducteur des Transports Laure... Le dirigeant se met en quête d'une solution. Impossible, pour lui, d'augmenter les salaires: il n'en a pas les moyens. Il a, alors, l'idée astucieuse d'offrir du pouvoir d'achat autrement et se met à travailler sur cet ingénieux projet d'automobile à un euro. Dix-huit mois plus tard, 93% des salariés de la PME ont saisi cette opportunité. En juin, le chef d'entreprise a enquêté auprès de ses équipes afin de jauger leur satisfaction: sans surprise, le contentement est général. Certains ont même émis le souhait de racheter leur voiture à l'issue des cinq ans de location. Ce que Dominique Laure a aussitôt accepté: «Je leur accorderai un rabais de 10% sur la valeur marchande du bien», a-t-il promis. Il faut dire que, pour la première fois depuis de nombreuses années, les Transports Laure ont reçu une cinquantaine de candidatures après la publication d'une offre d'emploi. «Nous avons déjà embauché huit personnes», se félicite le dirigeant. Qui a décidé de se lancer dans un nouveau business: depuis le mois de septembre, date de lancement de son site de location de voitures, www.auto1euro.com, il a déjà enregistré 450 commandes fermes.

TRANSPORTS LAURE - Repères

- ACTIVITE: Transport routier de proximité
- VILLE: Saint-Etienne-de- Montluc (Loire-atlantique)
- FORME JURIDIQUE: SARL
- DIRIGEANT: Dominique Laure, 48 ans
- ANNEE DE CREATION: 1986
- EFFECTIF: 135 salariés
- CA 2007: 11 Meuro
- RESULTAT NET 2007: 1,1 Meuro

Mot clés : euro |

Sylvie LAIDET