Mon compte Devenir membre Newsletters

Stimalliance forme ses salariés via Internet

Publié le par

Plutôt que de faire appel à un consultant extérieur pour former ses commerciaux, Patrick Vinson a opté pour l'e-learning, une solution virtuelle qui lui procure plus de souplesse.

Avec trois agences dispersées dans toute la France, l'une dans les Alpes- Mantimes, l'autre dans le Rhône et la troisième en Côte-d'Or, difficile d'obliger ses commerciaux à se déplacer pour recevoir une formation de quelques heures Et ce, même si ledit stage a pour but de les aider à mieux utiliser leur premier outil de travail un logiciel de gestion de la relation client C'est pourquoi, chez Stimalliance, une PME de cinq salariés spécialisée dans les chèques- cadeaux et autres solutions de récompense, on a opté pour une formation 100% virtuelle Depuis la création de l'entreprise, en janvier 2005, les cinq vendeurs sont formés par e-learning, c'est-à-dire via Internet et le téléphone «Je voulais mettre en place une formation rapide et ciblée pour ne pas les pénaliser dans leur travail, explique Patrick Vinson, gérant de Stimalliance. Or, il est toujours plus facile de mobiliser des salariés pendant quelques heures s'ils ont la possibilité de rester devant leur écran d'ordinateur.» Seule exception à la règle: les nouvelles recrues. Elles reçoivent toujours une formation sur site d'une journée pour apprendre les rudiments du logiciel CRM. En optant pour l'e-learning, le chef d'entreprise s'est offert du sur-mesure avec, à la clé, des économies d'hébergement et de transport. Pour dispenser cette formation, il s'est naturellement tourné vers son éditeur de logiciels, la société lyonnaise Inès, organisme de formation agréé. Prix de la prestation: 89 euros HT par heure, soit un investissement annuel global de 445 euros. Chaque semestre, les collaborateurs bénéficient de deux modules de formation, choisis en fonction de leurs besoins du moment: préparation d'une campagne de phoning, d'e- mailing... Objectif: leur permettre d'utiliser au mieux les diverses applications du logiciel, et ainsi enrichir le fichier clients de l'entreprise, améliorer la segmentation du portefeuille et mieux suivre les opérations de marketing. Autant de connaissances que Patrick Vinson qualifie de «totalement stratégiques».

Lors de l'apprentissage du logiciel, le formateur a, sous les yeux, le même écran que son «élève». Il accompagne les apprenants pas à pas au téléphone et s'adapte au niveau de chacun.

@ DR

Lors de l'apprentissage du logiciel, le formateur a, sous les yeux, le même écran que son «élève». Il accompagne les apprenants pas à pas au téléphone et s'adapte au niveau de chacun.

Pour le dirigeant de Stimalliance, l'e-learning est plus efficace qu'une formation en salle.

@ DR

Pour le dirigeant de Stimalliance, l'e-learning est plus efficace qu'une formation en salle.

STIMALLIANCE - Repères

- ACTIVITE: fourniture de solutions de récompense sur mesure
- VILLE: Dijon (Côte d'Or)
- FORME JURIDIQUE: SARL
- DIRIGEANT: Patrick Vinson, 41 ans
- ANNEE DE CREATION: 2005
- EFFECTIF: 5 salariés
- CA 2006: 7,5 millions d'euros

Gage d'efficacité. Bien que facultatives, les formations sont très suivies. Il faut dire que les «stagiaires» sont loin d'être livrés à eux-mêmes durant les sessions d'e-learning. Chaque salarié est guidé personnellement par un formateur qui s'adapte à son niveau de connaissance du logiciel. Assis devant son écran d'ordinateur, il n'a qu'à suivre attentivement les instructions du formateur, qui le guide par téléphone. «C'est efficace, commente Patrick Vinson, car même s'ils sont habitués à manier des outils informatiques, tous n'ont pas la même habileté pour s'en servir.» Cette personnalisation de la formation leur permet d'être plus vite opérationnels. Autre avantage de l'e-learning: l'interactivité. En cas de difficulté du collaborateur, le formateur prend le relais. Souris en main, il lui montre la solution, exactement comme s'il se trouvait derrière lui. «L'e-learning accroît la proximité entre formateur et stagiaire, ce qui n'est pas le cas lorsque cinq personnes sont formées simultanément en salle», constate Patrick Vinson. Encore faut-il que le secteur d'activité s'y prête. «Un logiciel est quelque chose d'immatériel, ce qui rend possible le concept de formation à distance», poursuit le chef d'entreprise. Soucieux de laisser un maximum d'autonomie à ses collaborateurs, le dirigeant sait pertinemment que, s'il le souhaitait, il pourrait vérifier que la formation a porté ses fruits. «Il suffirait de regarder l'agenda du commercial et de contrôler s'il a rempli les bons fichiers. Mais je leur fais confiance, donc je ne le fais pas

Retrouvez les sociétés citées dans notre carnet d'adresses, page 98.