Touche pas à mon Smic?

Chef d'entreprise Magazine N°71 - 01/09/2012 -

La hausse du Smic initiée par le gouvernement au 1er juillet dernier ne fait pas que des heureux. Quelques voix s'élèvent d'ailleurs pour le supprimer. Qu'en pensent les internautes de Chefdentreprise.com? Verdict.

Source: sondage effectué du 26 juin au 12 août 2012 sur www.chefdentreprise.com. 140 répondants.

 

Smic, on ne te regrettera pas

Par Roger

C'est un système qui permet d'augmenter le salaire, sans contrepartie de travail!

Par Guillaume

Chaque secteur réclame des approches différentes et personnalisées. Ce type d'augmentation autoritaire en temps de crise ne conduit qu'à freiner l'emploi. L'absorption de son impact sur les grilles salariales se fait au détriment d'embauches. Le principal problème reste les 35 heures sur lesquelles il faudra bien un jour revenir pour le bien de tous, et des salariés désireux de gagner en pouvoir d'achat, et des entreprises françaises de regagner du terrain sur leurs rivales européennes.

Touche pas à mon Smic, mais à mes charges!

Par Dominique

Je ne souhaite pas que nous allions à ce délire que nous pouvons constater chez nos voisins allemandsNDLR: Il n'y a pas de salaire minimum en Allemagne.! Travaillons plus, oui! Faisons en sorte que les charges soient minorées, oui! Mais ne touchons pas au Smic.

Par Patrick

Alléger les charges massivement plutôt que de supprimer le Smic...

Le Smic doit faire des petits en Europe

Par Brigitte

Le Smic est une bonne chose, ce qu'il faudrait c'est une harmonisation au niveau européen. LEurope doit aussi servir au progrès social!

Par Patrick

Sans Smic européen, la France est en danger par rapport aux autres Etats membres. Il faudrait une harmonisation européenne sur le salaire minimum, les horaires de travail et le droit du travail. Pas une harmonisation par le bas, mais par les acquis des pays leaders sur le marché.

Oui, mais...

Par Elisa

Un salaire minimum est une bonne chose, c'est du montant dont il faut discuter.

Par Martine

Il donne aux salariés une garantie de salaire décent. Cependant, les hausses prévues par le gouvernement risquent de mettre en danger les petites entreprises, d'autant qu'il va supprimer les aides pour les heures supp'.

Par Fabrice

C'est un rempart à la libéralisation. Evidemment que le coût du travail est un problème, mais le coût de la vie en est un autre et ne voir qu'un seul élément de l'équation, ce n'est pas la résoudre. Si le coût du travail doit baisser, le coût de la vie aussi. Avoir un emploi au Smic en Ile-de-France, se loger et se déplacer est souvent incompatible! Alors que faire? Entreprendre autrement et surtout socialement est peut-être une voie à explorer. Si l'employé doit revoir ses prétentions salariales, le patron aussi... Mais surtout les investisseurs, les banquiers et les actionnaires! La course au «toujours plus» est à remettre en cause.

Recrutez des Agents commerciaux et VRP Plus de 8000 commerciaux indépendants sont à la recherche de nouveaux produits et services à distribuer.

Sondage

Une baisse de l'IS de 33 % à 28 % répondrait-elle aux problèmes rencontrés par les PME?

Voter