Mon compte Devenir membre Newsletters

Une rentrée sur fond de lutte des classes

Publié le par

Cela couvait depuis des semaines. Depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir, depuis les premières annonces du gouvernement nouvellement en place et notamment celles sur la fameuse taxe de 75 % sur les plus hauts revenus français. Et ce n'est plus l'exil fiscal mais l'exode fiscal qui nous est promis. Chantage, provocation ou réalité? La polémique ne cesse d'enfler avec en point d'orgue la demande de naturalisation belge du patron de LVMH, Bernard Arnault. Une nouvelle qui permet à Libération de sortir une Une (celle du 10 septembre) qui restera dans les annales de la presse. Sur le portrait du patron, valise à la main, le titre: «Casse-toi riche con!». Au-delà de l'anecdote, les médias font leurs choux gras de ces riches, souvent des entrepreneurs, qui songent au départ. Voilà de quoi creuser un peu plus le fossé entre la France d'en bas et les nantis. Alias les chefs d'entreprise, encore une fois stigmatisés, tous mis dans le même sac, excitant l'ire de nos concitoyens. Il fleure comme un parfum de révolution. Pourtant, la vérité, et je ne vous apprends rien, c'est que les chefs d'entreprise ne sont pas tous (et très loin s'en faut) assujettis à l'ISF. Rappelons qu'en 2009, le salaire moyen d'un dirigeant de TPE/PME de moins de 20 salariés s'élevait à 3 891 euros mensuels et à 6 297 euros mensuels pour une PME entre 20 et 49 salariés, selon la CGPME et d'après les chiffres de l'Insee. Des salaires bien en deçà de ce que gagnent beaucoup de cadres supérieurs dans les grandes entreprises, la tranquillité d'esprit en plus... Malheureusement, en 2012, nous en sommes toujours réduits à opposer patrons et salariés, libéralisme et social, patrimoine et travail. Jean-Marc Ayrault se déplace à l'université d'été du Medef? La gauche et les syndicats crient au scandale. Jusqu'à Bernard Thibault, leader de la CGT, qui somme le gouvernement de choisir son camp: les salariés ou les patrons. Le début du mandat de celui qui voulait rassembler les Français semble pourtant plus que jamais diviser...

Carine Guicheteau

@ © ARNAUD OLSZAK

Carine Guicheteau

Carine Guicheteau

Rédactrice en chef

cguicheteau@chefdentrepnse.com