Mon compte Devenir membre Newsletters

V'Lec, le vélo électrique en route vers le made in France

Publié le par

Léger (9 kg), pliable et électrique, le vélo V'lec est né de l'imagination d'Augustin Charlot, jeune Jurassien de 27 ans, suite à son périple à bicyclette entre New York et San Francisco. Il s'associe avec Claude Giraud, lui aussi Jurassien, très investi en politique et dans les questions de mobilité. Le projet naît en avril 2011, avec la création de la SARL W.I.L.L. Augustin Charlot souhaite d'abord fabriquer en France. Faute de compétences, il se tourne vers la Chine. « Avec 20 millions de vélos à assistance électrique (VAE), ce pays a un vrai savoir-faire. Ce n'est donc pas le coût qui a dicté notre choix. » S'ensuit un processus long et coûteux d'homologation pour pouvoir commercialiser le vélo en France.

Son business model

Deux canaux de distribution sont retenus: la vente en ligne sur le site Vlec-cycles.com et via des vélocistes indépendants. Pour doper les ventes d'un vélo qui n'est pas donné (à partir de 1 080 euros TTC), la start-up met en avant les subventions accordées par certaines collectivités (jusqu'à 400 euros).

W.I.L.L. aujourd'hui

V'Lec est distribué dans 35 points de vente. « Nous ne tendons pas vers la grande distribution pour l'instant, car nous voulons garder une maîtrise de la production », confie Augustin Charlot.

Ses projets

L'entreprise vise 50 distributeurs avant la fin de l'année, et 70 fin juin. Le marché domestique est une priorité, mais aussi la Belgique, la Suisse, l'Allemagne et les Pays-Bas. Augustin Charlot espère lancer en mars 2013 la production du V'Lec en France: il est actuellement en phase de prospection.

W.I.L.L.

- Activité Production de vélos
- Ville Montrond (Jura)
- Forme juridique SARL
- Date de création Avril 2011
- Fondateurs Augustin Charlot, 27 ans, et Claude Giraud, 59 ans
- Effectif 2 personnes