Votre véhicule, une publicité ambulante

Chef d'entreprise Magazine N°32 - 01/10/2008 - Gaelle Jouanne

Qu'il soit en mouvement ou stationné, votre véhicule professionnel constitue un excellent support publicitaire. Nos conseils pour optimiser son impact.

«Beau, moderne, attirant, original, différent des autres...» André Charles, gérant des trois boutiques Camille Fleurs de la région de Bassée (Nord), s'est beaucoup investi dans l'amélioration du marquage publicitaire de son véhicule utilitaire. Et il ne le regrette pas. Avant, l'habillage était tout simple, des lettres noires sur fond blanc, sans photo ni logo. «Autant dire qu'on ne se retournait pas sur ma camionnette», plaisante le fleuriste. En 2004, il profite de la signature d'un nouveau contrat de location de véhicules à long terme pour retravailler toute sa communication. En plus du nom, de la localisation et du numéro de téléphone, il ajoute son logo - une rose - et une dizaine de photos de fleurs très colorées. «Un marquage soigné donne l'impression que l'entreprise tourne bien», assure le professionnel, qui a investi 1 300 euros dans l'opération. Un prix qui inclut l'habillage des flancs, du capot et de l'arrière, un «total covering», comme on dit dans le jargon publicitaire. Avec le nom de l'entreprise, Camille Fleurs, et les visuels de marguerites et de tournesols, le message semblait suffisamment clair à André Charles, qui a seulement fait préciser «Fleurs coupées - Toutes célébrations» sur un fond rouge. Une concision que préconise Xavier Leclercq, chef de projet chez Leclercq Publicité, une agence de conception, de réalisation et de pose de publicités tous supports, basée à Fleurbaix (Pas-de-Calais).

Ne pas surcharger le véhicule. «Il faut aller à l'essentiel. Le nom de l'entreprise, son activité, la ville où elle se trouve et son numéro de téléphone sont les seuls éléments indispensables pour que le message soit clair et compréhensible», précise Xavier Leclercq. L'ajout du logo et du site internet apporte une note de modernité. «Si le véhicule est surchargé d'informations, on ne voit plus rien», estime Samuel Lépine, gérant de la société de signalétique SAM à Landévant (Morbihan), pour qui ce type de support doit être considéré comme une accroche, pas comme une page de publicité. Si votre véhicule est en déplacement, les passants et les autres conducteurs n'ont que quelques instants pour comprendre le message. La clarté est donc de mise. Reste que vous avez la possibilité d'ajuster la quantité d'informations à l'emplacement. Par exemple, on peut se permettre d'inscrire un élément supplémentaire à l'arrière, dans la mesure où les automobilistes qui suivent votre utilitaire ont davantage de temps pour lire votre message. Ainsi, André Charles (Camille Fleurs) précise uniquement à cet endroit qu'il assure un service livraison. L'arrière du véhicule convient également pour mentionner la ou les spécialité(s) de votre PME. Autre paramètre crucial: la lisibilité du message. «Choisir des lettres orange sur un véhicule rouge n'est pas une bonne idée», souligne Xavier Leclercq (Leclercq Publicité). Il faut une police de caractère ni trop ronde ni trop épaisse, autrement dit facile à déchiffrer rapidement. Toutefois, il est possible d'adapter la police au positionnement de son entreprise. Des caractères noirs et blancs ou bordeaux, par exemple, s'apparentent davantage au haut de gamme. Idéal pour des traiteurs à la clientèle raffinée, notamment. «Question couleur, mieux vaut faire sobre: deux à trois teintes maximum pour les lettres», recommande Samuel Lépine (société de signalétique SAM). En outre, il est nécessaire, si vous avez déjà une identité visuelle (enseigne, uniformes, papier à en-tête), de la décliner sur vos véhicules afin d'assurer une cohérence.

Samuel Lépine, gérant de la société de signalétique SAM, recommande la sobriété.

Samuel Lépine, gérant de la société de signalétique SAM, recommande la sobriété.

Se différencier des concurrents.

Dans l'inconscient collectif, certaines teintes sont associées à des professions: le bleu pour les plombiers, le vert pour les paysagistes, l'orange pour les chauffagistes. Cependant, selon Xavier Leclercq, les choses ont commencé à changer. «Les codes couleur sont en train d'exploser et c'est tant mieux: comment se différencier de ses concurrents si l'on adopte les mêmes coloris qu'eux?» Car une publicité sert à prospecter mais aussi à montrer que l'on est différent des autres, et donc a priori meilleur.

Le fleuriste du Nord André Charles (Camille Fleurs) l'a bien compris. «Mes rivaux roulent avec des véhicules au marquage beaucoup moins sophistiqué. Sur les marchés, où toutes les camionnettes sont garées à proximité les unes des autres, les passants repèrent la mienne tout de suite.» En particulier les enfants, attirés par les couleurs vives. Quand on sait que les plus jeunes sont souvent prescripteurs, c'est un élément moins négligeable qu'il n'y paraît. Si le gérant de Camille Fleurs a choisi de se différencier avec des photos colorées, il aurait aussi pu opter pour un dessin ou slogan humoristique. «Du moment que cela reste en cohérence avec la personnalité du dirigeant et l'image de l'entreprise, tout ce qui sort de l'ordinaire peut être envisagé», affirme Samuel Lépine, de la société de signalétique SAM. D'autant que l'impression numérique sur adhésifs, qui a supplanté la peinture (devenue moins rentable), a décuplé les possibilités.

Une précision toutefois pour les sociétés qui fonctionnent en B to B (c'est-à-dire s'adressant aux entreprises): si elle plaît aux particuliers, l'originalité est parfois mal considérée par les professionnels, qui peuvent y voir un manque de sérieux. L'habillage des véhicules est un outil publicitaire qui, comme tous les autres, s'adresse à une cible bien définie à laquelle le message doit être adapté, tant sur le fond que sur la forme.

COMBIEN CA COUTE?
Quel marquage pour quel budget?

Les agences de publicité proposent, en général, trois types de marquage: le marquage «simple», le semi-covering et le total covering.
- Le marquage «simple» consiste à habiller les portières et l'arrière avec les éléments essentiels (nom, activité, ville, numéro de téléphone). Comptez 300 euros par véhicule.
- Le semi-covering est un marquage «simple» auquel s'ajoute un visuel de type photo ou dessin. Là, le prix se situe aux alentours de 700 euros.
- Le total covering inclut le marquage des portières, de l'arrière et du capot. Coût de l'investissement: 900 à 1 300 euros par véhicule, en fonction de la surface des visuels. Sachez que la durée de vie maximale d'un adhésif est de cinq à sept ans.

COMPRENDRE
Les trois commandements du véhicule utilitaire publicitaire

Voici quelques recommandations à suivre pour ne pas anéantir tous vos efforts de marquage publicitaire.

1 TON VEHICULE TU LAVERAS SOUVENT

© FREDERIC PROCHASSON/FOTOLIA/LD

A quoi bon avoir opté pour des adhésifs colorés s'ils sont recouverts de poussière, voire de boue? Vous devez conserver vos utilitaires propres, votre image de marque en dépend.

2 LE CODE DE LA ROUTE TU RESPECTERAS

© JEAN-MICHEL LECLERCQ/FOTOLIA/LD

Un feu rouge grillé, une priorité à droite non respectée, une vitesse excessive sont autant d'infractions qui ternissent votre image. Veillez à sensibiliser les salariés qui conduisent vos véhicules. Une conduite incivile sera mal considérée par les automobilistes, vos éventuels clients.

3 AUX BONS ENDROITS TU TE GARERAS

© ADISA/FOTOLIA/LD

Le marquage publicitaire est fait pour être vu. Tâchez de stationner l'utilitaire là où son impact visuel sera le plus fort: près de lieux fréquentés ou devant votre entreprise. A la différence d'un affichage 4 x 3 m, ce type de publicité bouge. Alors profitez-en!

TEMOINAGE
Le marquage de nos véhicules nous apporte des contacts commerciaux
LAURENT HAZENBROUCQ, gérant de la SARL Hazebroucq

Cette année, Laurent Hazebroucq, gérant de la SARL du même nom, a renouvelé sa flotte de véhicules (cinq utilitaires et trois véhicules commerciaux). L'occasion pour ce spécialiste des portes, volets et fenêtres en PVC, alu et bois de moderniser son marquage publicitaire et de l'harmoniser avec les codes visuels de Socotec Technal, groupement qu'il a intégré voici quelques mois. Auparavant, les flancs des véhicules étaient bleu clair en haut et verts en bas. «Nous avons conservé la couleur ver te, avec un liseré, afin de ne pas rompre totalement avec notre ancienne identité», indique; le chef d'entreprise. Le bleu clair?; est, quant à lui, devenu plus j foncé, à l'image du logo de Socotec Technal, qui a fait son apparition sur les utilitaires. Les informations sont restées les mêmes (nom, activité, ville, téléphone).
«La grande révolution, c'est l'ajout de photos de fenêtres, de m portails, de stores... qui apporte une touche plus moderne Met nous différencie de nos concurrents.» Cerise sur le gâteau: aucun véhicule ne ressemble parfaitement à un autre. La petite dizaine de photos choisies par l'agence de publicité est répartie différemment sur chacun d'entre eux. Coût de l'investissement: 1 500 euros par véhicule. «Les clients nous complimentent sur le look des utilitaires», se félicite Laurent Hazebroucq, qui soigne d'autant plus le marquage publicitaire de sa flotte que son entreprise ne travaille qu'avec des particuliers des environs, susceptibles de voir les véhicules passer sur les routes. Si le chiffre d'affaires direct dégagé par ce biais est limité (de 1% à 2%), le dirigeant estime que ce support de publicité ne doit pas être négligé. «Il permet aux clients de nous reconnaître plus facilement en véhiculant nos couleurs, notre nom et notre adresse.»

SARL HAZBROUCQ - Repères

- ACTIVITE: Travaux de menuiserie bois et PVC
- VILLE: Frelinghien (Nord)
- DIRIGEANT: Laurent Hazebroucq, 29 ans
- FORME JURIDIQUE: SARL
- ANNEE DE CREATION: 1977
EFFECTIF: 15 salariés
- CHIFFRE D'AFFAIRES 2007: 1,6 MEuros

Recrutez des Agents commerciaux et VRP Plus de 8000 commerciaux indépendants sont à la recherche de nouveaux produits et services à distribuer.

Sondage

Le gouvernement Valls II répond-il aux attentes des chefs d'entreprise ?

Voter

Formations

PARIS du 22/10/2014 au 24/10/2014

Convaincre

Organisée par ISM - Institut Supérieur du Marketing

Consulter toutes les formations