Définir son seuil de rentabilité

Commerce Magazine N°131 - 05/09/2012 - Juliette Plouseau

Le seuil de rentabilité définit le niveau de chiffre d'affaires qu'une entreprise doit réaliser pour pouvoir faire face à ses charges. Toute la problématique est donc de comprendre comment le définir, afin de se fixer des objectifs pour se développer.

Il est fondamental pour une entreprise de définir son seuil de rentabilité. Il vous permettra de vous fixer des objectifs à réaliser pour vous développer dans de bonnes conditions. Pour commencer, il faut identifier les charges à couvrir. Il en existe de plusieurs sortes. Tout d'abord, les charges variables. Elles sont dites «variables» car directement influencées par le volume d'activité de l'entreprise. Pour un commerçant, ce seront par exemple les produits achetés dans le but de les revendre.

Ensuite, les charges fixes. Il s'agit des dépenses à couvrir quel que soit le volume d'activité: le loyer du local commercial, le gaz, l'électricité, l'eau, etc. A cela s'ajoutent les charges liées à la rémunération (et aux charges sociales) des salariés et de l'exploitant, ou encore aux investissements (amortissements, frais financiers ou remboursement d'emprunt). «Faire la somme de ces charges permet de se donner un objectif de chiffre d'affaires à réaliser. Mais cette approche correspond moins à un seuil de rentabilité qu'à un seuil d'équilibre économique. L'entreprise ne perd pas d'argent, mais elle n'en gagne pas non plus », précise Serge Thomas, conseiller d'entreprise CerFrance (Haute-Savoie), réseau associatif de conseil et d'expertise comptable.

Préparer l'avenir

Si cette approche est utile, l'entreprise doit tout de même aller plus loin. Car, au-delà d'un équilibre nécessaire à trouver, elle doit se doter d'une marge de manoeuvre pour préparer l'avenir. « Le calcul du seuil de rentabilité doit ainsi intégrer un objectif de bénéfice, c'est indispensable pour se donner les moyens de consolider la trésorerie, financer la croissance ou encore autofinancer une partie des investissements », souligne Serge Thomas. Ainsi, le seuil de rentabilité n'est pas seulement un outil permettant de calculer un objectif de chiffre d'affaires. Plus fondamentalement, cet indicateur conduit le chef d'entreprise à se projeter, à clarifier le fonctionnement de l'entreprise, en un mot, à se poser des questions salutaires pour la pérennité de sa structure. Par exemple: certaines charges peuvent-elles être réduites? Comment augmenter le chiffre d'affaires? Quels produits mettre en avant pour augmenter les ventes et la marge? Ou encore, quelle organisation du travail mettre en place? Le seuil de rentabilité peut même vous permettre de définir un prix de vente.

Au final, le calcul de son seuil de rentabilité est une opération qui est censée être renouvelée tous les ans, afin de savoir où en est l'entreprise.

Zoom
Comment calculer votre seuil de rentabilité?

La somme des besoins à couvrir pour l'entreprise divisée par le taux de marge fournit le CA à réaliser pour assurer son équilibre, soit le seuil de rentabilité.
Pour rappel, calcul du taux de marge:
Chiffre d'affaires - Charges/Chiffre d'affaires
Exemple de calcul:
Un épicier réalise un taux de marge de 30 %. De leur côté, les charges courantes sont les suivantes:
- Charges fixes: 25000 euros
- Rémunération et cotisation exploitant: 40 000 euros
- Remboursement d'emprunt: 0 euro
Ce commerçant se donne pour objectif de réaliser un bénéfice de 15000 euros.

Recrutez des Agents commerciaux et VRP Plus de 8000 commerciaux indépendants sont à la recherche de nouveaux produits et services à distribuer.

Sondage

La CGPME, le Medef et l'UPA organisent une série de manifestations le 1er décembre 2014, comptez-vous y participer ?

Voter