Mon compte Devenir membre Newsletters

Achat

Opération par laquelle une entreprise ou une personne physique – l'acheteur – acquiert auprès d'une autre entreprise ou d'une personne physique – le vendeur – la propriété de biens ou le bénéfice d'une prestation de service en contrepartie du règlement, dans des conditions négociées, d'un montant déterminé qu'elles ont accepté. Cette définition juridique posée, il faut distinguer l'analyse comptable de l'achat et l'analyse commerciale ou comportementale.

1° Les achats représentent une des principales charges de l'entreprise (compte 60 du PCG sauf le compte 603 « variations des stocks »). Au sens large, les achats comprennent, outre les marchandises, matières premières, matières consommables et emballages, les fournitures consommables stockées (combustibles, produits d'entretien, fournitures d'atelier et d'usine, fournitures de magasin et de bureau), les matières et fournitures non stockées (eau, énergie, essence, fournitures d'entretien, de petit équipement, fournitures administratives...), les études, prestations de service, équipements et travaux incorporés directement aux ouvrages et produits. Les achats sont enregistrés le plus souvent dans un journal auxiliaire des achats, au prix d'achat c'est-à-dire au prix facturé net des rabais et remises figurant sur la facture, et des taxes récupérables, auquel s'ajoutent les droits de douane se rapportant aux biens acquis et, éventuellement, les frais accessoires d'achats payés à des tiers (transports, assurances, commissions...) lorsque ces dépenses peuvent, sans ambiguïté, être affectées à une des catégories d'approvisionnements ou de marchandises existant dans l'entreprise (l'annexe doit alors fournir le détail des frais accessoires incorporés aux achats de l'exercice).

Il convient encore de noter que :

  • les réductions financières (escompte de règlement), par définition fonction du mode de règlement de l'achat et non de l'acte d'achat lui-même, ne sont pas enlevées du prix d'achat dont il a été question ;
  • les réductions commerciales, connues postérieurement à la comptabilisation des achats qu'elles concernent, sont enregistrées dans le compte Rabais, remises et ristournes obtenus sur achats, à son crédit (compte de charges « négatives ») ;
  • c'est la date de naissance de la dette de l'entreprise qui permet de connaître à quel exercice comptable rattacher les achats.

2° Du point de vue comportemental, on distingue aussi bien pour l'achat effectué par une personne physique à titre individuel que pour un achat industriel (Business to business) :

  • l'achat impulsif (achat non prévu) ;
  • l'achat réfléchi qui repose sur une démarche d'information et d'analyse de la pertinence de la décision d'achat ;
  • l'achat routinier pour la satisfaction d'un besoin courant qui se fait sans recherche d'information particulière.

Lexique de gestion et de management

Lexique de gestion et de management

Alain-Charles Martinet, Ahmed Silem

Présentation