Mon compte Devenir membre Newsletters

Intérim

Tiré d'un mot latin qui signifie " pendant ce temps-là ", le travail intérimaire est destiné à assurer le remplacement temporaire d'un salarié. Au fil des années, l'intérim a pris de plus en plus d'importance dans la vie d'une entreprise. L'emploi d'intérimaires est encadré par le Code du travail.

Le cadre de l'intérim en France

Le contrat de travail temporaire se différencie du contrat à durée déterminée (CDD). L'employeur rédige un contrat de travail temporaire, qu'il fait signer à l'intérimaire. Bien que le travail intérimaire soit à la base destiné à remplacer un titulaire indisponible, l'employeur n'a aucune obligation de justifier l'indisponibilité pour faire appel à l'intérim. Le travail dans l'intérim étant par définition précaire, l'intérimaire perçoit une prime de précarité. Le montant de cette prime est égal à 10 % de sa rémunération brute. L'intérimaire percevra sa prime en fin de contrat. La prime ne sera pas due si la mission se termine par une embauche avec contrat à durée indéterminée.

Historique de l'intérim

Le travail des intérimaires a été légalisé par la loi 72-1 du 3 janvier 1972. Au départ, les intérimaires arrivaient dans une entreprise pour remplacer les titulaires suite à divers événements. Les remplacements pour congé maternité étaient les plus courants, mais l'on trouvait également les déplacements de longue durée et les congés maladie.Au fur et à mesure des années, les entreprises ont de plus en plus eu recours à l'intérim pour des tâches courantes. Beaucoup de dirigeants préfèrent payer une partie de leur main-d'oeuvre plus chère, mais ne pas être liés à des contraintes du droit du travail, comme dans le cadre de CDD et de CDI.

Articles liés à cette définition :