En ce moment En ce moment

La revue de presse éco de la semaine (8 au 12 octobre)

Publié par le | Mis à jour le
La revue de presse éco de la semaine (8 au 12 octobre)
© Flickr/Funky Tee

Vous n'avez pas eu le temps de suivre l'actualité économique cette semaine ? La rédaction vous propose de découvrir ce que vous avez pu rater du 8 au 12 octobre 2018. Au programme : Loi Pacte, croissance, télétravail, création d'entreprise, télétravail, burn-out, mécénat et export des PME.

  • Imprimer

Loi Pacte : certaines mesures effectives dès janvier 2019

Le projet de loi Pacte a été voté par les députés en première lecture mardi 9 octobre 2018. Alors que le texte doit être étudié au Sénat qui fait face à un encombrement législatif, la grande majorité des articles de la loi pacte ne pourra être votée avant l'année prochaine, contrecarrant les plans du gouvernement de voir les mesures phares appliquées dès janvier 2019.

Pour pallier ce retard, le gouvernement prévoit donc de faire adopter certaines mesures via les textes budgétaires comme l'expliquent Les Echos. Ainsi, la suppression du forfait social, la révision du Pacte Dutreil ou celle du crédit d'impôt sur l'IS accordé en cas de reprise d'une entreprise par ses salariés serait incluse dans le PLF et donc applicables dès janvier 2019.

Quant aux autres mesures emblématiques comme la suppression des seuils ou la révision de l'objet des entreprises, il faudra plus patient et attendre à minima le printemps 2019.

La croissance repart à la hausse au 3e trimestre

La nouvelle devrait rassurer un tant soit peu les acteurs économiques. Tandis que la croissance pour 2018 devrait s'établir à 1,7 %, après avoir progressé de 2,2 %, le troisième trimestre annonce un regain de dynamisme, après un deuxième trimestre à seulement 0,2 % de croissance. La Banque de France a confirmé les chiffres de l'Insee en prévoyant une hausse du PIB de l'ordre de 0,5 %. Si l'institution ne redonne pas de chiffres pour l'ensemble de l'année 2018, ses dernières prévisions en septembre anticipaient une progression du PIB de 1,6 %.

Un dynamisme retrouvé qui concerne les secteurs de l'industrie, des services et du bâtiment, précise Challenges. La Banque de France dans un communiqué ajoute notamment que "les services continuent de croître rapidement" tout comme "les effectifs qui augmentent à nouveau". Dans le bâtiment, "les carnets de commandes sont bien garnis" et "les effectifs sont dynamiques".

Télétravail : les entreprises s'y mettent

Plus 25 %. C'est la forte augmentation recensée en un an du nombre d'accords d'entreprise sur le télétravail. Facilité par une évolution de la législation depuis les ordonnances travail il y a un an, le télétravail se développe. 703 entreprises ont mis en place un dispositif pour faciliter le télétravail contre 560 l'année précédente, selon RMC et BFM TV.

Si la demande de télétravail peut désormais être réalisée de manière individuelle par un salarié, l'accord peut également être formalisé sous différents moyens. Un simple mail ou courrier du dirigeant ou du manager peut suffire.

Le nombre de créations d'entreprises progresse légèrement

Pour la deuxième fois de suite, le nombre de créations d'entreprises a progressé en France au mois de septembre 2018. Une hausse de 0,8 %, selon l'Insee, après la forte hausse du mois d'août (+4,5 %). Sur le mois de septembre, ce sont principalement les entreprises classiques qui ont connu une hausse à 1,5% quand le nombre de micro-entreprises est resté stable (0,1%).

En termes de secteur, c'est celui du transport et de l'entreposage qui tire vers le haut la dynamique de création avec +5,5 %. Sur un an, le nombre de nouvelles entreprises a augmenté de 17,9 %, précise Le Figaro.

Burn-out : quand les salariés sont dans le déni

Une étude de Moodwork et le Lab RH met en avant la propension de salariés à sous-estimer leur épuisement professionnel. Culpabilité, crainte d'être vu comme défaillant, 20 % des salariés qui présentent un profil à risque considèrent ne pas être concernés. Réalisée auprès de 11 000 personnes, cette étude montre que les salariés n'accordent que peu d'importance sur la fatigue extrême qu'ils peuvent avoir ou le fait de trouver chaque tâche très difficile à réaliser. L'auto-culpabilisation des salariés est également une réponse des salariés à une situation d'échec, plus que la critique d'une organisation RH précise l'étude relayée avec Les Échos.

Si le tabou sur le sujet est important, il traduit également les difficultés qu'ont les ressources humaines à appréhender le phénomène. Selon Léopold Denis, cofondateur de Moodwork, cité par le quotidien, "les DRH semblent démunis face au syndrome d'épuisement professionnel. En outre, ils ne mesurent pas les impacts d'une démarche de sensibilisation".

Les PME plus enclines au mécénat

Les petites et moyennes entreprises françaises optent de plus en plus pour le mécénat affirme Franceinfo, citant un Baromètre de l'Admical, association qui représente les mécènes auprès des pouvoirs publics.

Les PME, mais aussi les TPE, ne rechignent pas à financer des organisations "dans le domaine social, la défense des droits, la création d'emplois, la culture; le patrimoine et l'éducation", précise le média. Une tendance qui semble même se dessiner : d'après les données du ministère des Finances, près de 10% des sociétés étaient mécènes l'année dernière en France.

Un dispositif pour exporter dans les pays à risque

Bpifrance a lancé Cap Francexport, un dispositif pour exporter dans les pays dit "à risque", indique Capital. Il vise des pays dont le contexte macro-économique se trouve en situation de dégradation.

Des états comme l'Azerbaïdjan, le Bangladesh, le Bénin, les Comores, la Guinée, la Guinée équatoriale, le Kazakhstan, le Koweït, la Malaisie, la Mongolie, le Nigeria, Oman ou le Panama figurent parmi la liste des pays éligibles. L'enveloppe sera répartie entre les quatre assureurs-crédits privés : Coface, Euler Hermes, Groupama et Atradius.

Cette garantie publique va "permettre aux entreprises françaises d'exporter plus facilement vers 17 pays où le risque commercial est particulièrement élevé", précise le site du mensuel économique.


Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Actualités

Par Pierre Lelièvre

Une étude EY pour la Chambre franco-allemande de commerce et d'industrie fait état du regain d'attractivité de l'Hexagone auprès des investisseurs [...]

Actualités

Par Mickaël Deneux

Un sondage d'Opinion Way, paru jeudi 18 octobre 2018, dans le cadre de l'opération "J'aime ma boîte", révèle que les Français ont majoritairement [...]