En ce moment En ce moment

Deepteech Founders, la formation qui fait passer du labo à la start-up

Publié par le | Mis à jour le
Deepteech Founders, la formation qui fait passer du labo à la start-up

Le programme de formation Deeptech Founders aide les chercheurs à transformer leur technologie en produit, créant des ponts entre les univers de la recherche et celui de l'entrepreneuriat. Une initiative de l'association Hello Tomorrow lancée en avril 2018.

  • Imprimer

Transformer les technologies de rupture en produits commercialisables. Aider les chercheurs qui en ont le souhait et le potentiel à monter leur entreprise. Voilà deux objectifs principaux du programme Deeptech Founders, lancé en avril 2018 par Hello Tomorrow, association rassemblant les acteurs de l'écosystème, en partenariat avec Bpifrance.

"Le but n'est pas de transformer tous les chercheurs en entrepreneurs, mais d'aider ceux qui le veulent et le peuvent à se dire qu'avoir un PhD ne veut pas dire qu'on ne peut pas être un bon leader", explique Xavier Duportet, président de Hello Tomorrow, lors de la soirée de lancement du programme, lundi 9 avril 2018.

Au-delà de "changer la mentalité des chercheurs", l'ambition est également de capitaliser sur l'excellence de la recherche française et d'en révéler son potentiel en termes de création de valeur, tout en créant des passerelles entre tous les univers, laboratoires, entreprises, universités, acteurs de l'investissement, etc.

Valider le potentiel du produit

L'une des particularités de cette formation : elle est basée sur le mentorat. Une quarantaine de chercheurs, ingénieurs, dirigeants accompagneront les potentiels candidats à l'entrepreneuriat. Concrètement, le programme a été conçu en deux temps. Le premier, sur deux mois, donne aux participants, via des échanges avec les mentors, les outils pour transformer leur technologie en produit.

La deuxième partie, sur deux mois également, consistera en une cinquantaine d'entretiens avec des prospects, des investisseurs, des fournisseurs, des acteurs de l'innovation pour valider le potentiel du produit. Une façon d'aboutir à une vision moins orientée technologie que, désormais, bénéfices produit, besoins des utilisateurs, potentiel commercial.

La formation est ouverte aux chercheurs en équipe, disposant pour leur technologie d'une preuve de principe (pas encore de concept) ainsi que du soutien de leur Université ou de leur employeur. Au total, une centaine de chercheurs, en trente équipes, seront accompagnés au démarrage. L'ambition étant de créer cinq à six promotions par année en France.

Les candidatures sont ouvertes sur le site du programme jusqu'au vendredi 22 juin 2018 à midi. Les résultats seront connus le 6 juillet. Le programme débutera en septembre. Son coût est de 1000 euros par personne (start-up et écosystème public).

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Optimiser les chantiers de construction, les rendre plus sûrs, plus efficients. C'est l'ambition de ces start-up, invitées mardi 26 juin 2018 [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Aujourd'hui président d'Inventhys, PME spécialisée dans la conception d'objets connectés, Richard Phan a auparavant connu une liquidation judiciaire. [...]