En ce moment En ce moment

Comment la start-up i-Déménager compte doubler de taille en 2018

Publié par le | Mis à jour le
Comment la start-up i-Déménager compte doubler de taille en 2018

La plateforme de réservation de déménageurs connaît une croissance continue depuis sa création en 2011 et a atteint son seuil de rentabilité dès la deuxième année. Elle a levé, au total, 2,5 millions d'euros pour doubler de taille.

  • Imprimer

Leur idée est sortie des cartons sans jamais y retourner. Fondée en 2011, la start-up i-Déménager connaît une croissance moyenne de 60% du volume d'affaires par an depuis 2015. Cette plateforme de réservation de déménageurs propose un accompagnement personnalisé à ses clients dans leurs recherches de prestataires.

"Nous sommes partis du constat, via nos propres expériences, qu'il était très difficile de trouver un déménageur professionnel compétent, répondant à nos critères", avance Julien Bardet, CEO et cofondateur de la société, avant d'insister "ne serait-ce que pour obtenir un devis fiable et compétitif sur un marché très atomisé, comptant près de 1500 sociétés".

Les dirigeants ont donc visé les particuliers, dès la création de la structure. Soit des clients potentiels ne déménageant qu'occasionnellement et qui pouvaient se noyer dans un flot conséquent d'acteurs. Sans compter l'aspect chronophage lié à la comparaison de plusieurs offres.

Marketplace d'intermédiation

Le concept d'i-Déménager ? Rendre la recherche de professionnels la plus simple et efficace possible avec une approche marketplace d'intermédiation entre les particuliers et les entreprises de déménagement. Au niveau du business model, les déménageurs rémunèrent la start-up en tant qu'apporteurs d'affaires.

"On a toutefois voulu conserver une relation humaine dans notre plateforme en s'appuyant sur des experts en déménagement. Nous les nommons nos i-pilotes", poursuit Julien Bardet.

Ces chargés de clientèle vont analyser les biens à déménager et calculer de manière précise le nombre de cartons à mobiliser. Et ce, grâce à une visite virtuelle réalisée via visioconférence. Après cette analyse de l'existant, chaque prestataire propose son tarif. L'expert transmettra les trois à cinq meilleures offres, sous 24 heures, au client. À ce jour, la structure travaille avec 135 sociétés prestataires.

Au démarrage de l'activité, la start-up employait des commerciaux de terrains qui effectuaient une visite physique au domicile des particuliers. "Nous avons réalisé un pivot technologique en 2015, l'année où Facetime s'est démocratisé sur les iPhone", indique le dirigeant.

Ambition nationale

Julien Bardet

L'entreprise a eu une approche test and learn dès ses prémisses. En somme elle est passée progressivement d'une gestion artisanale des dossiers, à une phase continue d'industrialisation. Ce qui a offert un avantage double selon son cofondateur : "dès la deuxième année, on est devenu rentable et on a pu s'autofinancer pour financer notre R&D et nos premiers recrutements"

Un autofinancement qui a aussi permis à la société d'attendre patiemment avant de lever ses premiers fonds. Cela est intervenu en septembre 2017 avec 1,8 millions obtenus auprès de M Capital lors d'une Série A, complétés début 2018 d'une aide à l'innovation de Bpifrance d'un montant de 700 000 euros.

Ces capitaux vont permettre à la jeune pousse de doubler son effectif de 18 à 40 collaborateurs et structurer ses équipes de communication et d'experts en déménagement.

Autre priorité : continuer le développement de l'entreprise à l'échelle nationale. Aujourd'hui, elle est présente sur les 15 plus grandes villes françaises et ambitionne de l'être l'ensemble de l'Hexagone d'ici fin 2018. Avec pour leitmotiv de réaliser entre 70% et 100% de croissance à la fin de l'année.

Repères

I-Déménager
Statut juridique :
SAS
Activité :
Plateforme de réservation de déménageurs professionnels
Siège social :
Paris (XVIIe)
Création :
2011
Dirigeant :
Julien Bardet, CEO, 33 ans et Ludovic Auberger, cofondateur, 30 ans
Effectif :
18 salariés
CA 2017: 16 M€ (volume d'affaires)

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]