En ce moment En ce moment

La réforme de la "taxe pro" ne doit pas être une compensation pour la taxe carbone, selon le Medef

Publié par le

Faute de compensation, la taxe carbone fera peser sur les entreprises plus de 2 milliards d'euros de prélèvements obligatoires nouveaux.

  • Imprimer

La taxe carbone fait couler beaucoup d'encre. Si Nicolas Sarkozy a indiqué son montant (17 euros la tonne de CO2), le gouvernement n'a pas encore précisé comment ce nouvel impôt sera compensé pour les entreprises. Et s'il le sera totalement. C'est pour cette raison que le Medef a indiqué, jeudi 10 septembre, que "la réduction envisagée de la taxe professionnelle ne doit pas avoir pour but de compenser un nouveau prélèvement mais de renforcer la compétitivité des entreprises." Pour sa part, Laurence Parisot a déclaré qu'il fallait "encore travailler pour que [la contribution climat-énergie] et la réforme en projet de la taxe professionnelle soient de vrais atouts pour toutes nos entreprises et en premier lieu pour nos PME." Selon le syndicat patronal, faute de compensation, la taxe carbone fera peser sur les entreprises plus de 2 milliards d’euros de prélèvements obligatoires nouveaux.

Julien Van Der Feer

Julien Van Der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Editialis Brand Content

Dans un univers concurrentiel ou les marques ont des difficultes se differencier Il faut reussir se differencier dans sa promesse aux consommateurs [...]

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Céline Souliers

Toute expérimentation ou action menée dans l'entreprise doit être mesurée pour en évaluer la pertinence et, ainsi, adapter sa stratégie. C'est [...]