En ce moment En ce moment

Laëtitia Puyfaucher ou l'âme de Pelham Media

Publié par le | Mis à jour le
Laëtitia Puyfaucher ou l'âme de Pelham Media

En quinze ans, Laëtitia Puyfaucher a développé un groupe de communication éditoriale et digitale atypique en tirant le meilleur parti de la diversité culturelle de ses 60 salariés et d'opérations de croissance externe. Après avoir séduit le CAC 40, Pelham Media s'attaque désormais à l'international.

  • Imprimer

Laëtitia Puyfaucher se rêvait journaliste. Elle a finalement plongé dans le bain de l'entrepreneuriat en créant Pelham Media, son groupe de communication éditoriale et digitale. "Une seule rédaction m'intéressait : celle de l'hebdomadaire britannique The Economist, mais ça n'a pas marché. J'ai donc créé ma boîte", résume-t-elle. Internet commence alors à rebattre les cartes du jeu de la communication des grandes entreprises. "J'ai pressenti qu'elles allaient devoir s'entretenir avec leurs clients 24h/7j. Je me suis dit que j'allais le faire pour elles."

Grands prix des Chefs d'entreprise : votez pour le dirigeant de l'année

Crapahutant entre Londres et Paris, la jeune femme et son associé de l'époque démarchent au culot quelques grands comptes en leur soumettant des idées de sujets éditoriaux. Leur audace séduit. C'est ainsi que naît dès 2000 WordAppeal la première agence de la holding Pelham Media.

"Nos expertises sectorielles très pointues sur des sujets complexes comme l'énergie ou la finance ont fait la différence." Dès le départ, la dirigeante s'est par ailleurs entourée de profils internationaux (10 nationalités pour 60 salariés) qui lui permettent aujourd'hui d'éditer des contenus dans une dizaine de langues.

Une agence, quatre activités

Résultat, avec un CA de 10M€, le groupe travaille pour le compte de 70 clients dont 23 sociétés du CAC 40 (GDF Suez, Renault, Société générale, etc.). "Depuis la crise, nos clients ne vont pas bien. Cela complexifie notre métier." L'entrepreneuse a d'ailleurs diversifié ses activités. Sa société abrite désormais quatre agences parisiennes aux métiers complémentaires.

À côté de WordAppeal (éditions de contenus premium) et de Pelham Media (animation de site internet, community management, e-réputation, etc.), le groupe a absorbé les activités de deux sociétés : L'Eclaireur (design d'interface, vidéo) en 2012 et KCO (événementiel sportif et solidaire) en 2014. Créée en 2013, la Pelham Media Academy est destinée à former ses salariés comme ceux de ses clients aux nouvelles pratiques du web.

"En 2015, nous travaillons désormais sur l'internationalisation de nos activités via des opérations de croissance externe notamment à Londres, Genève ou encore Berlin", avance Laëtitia Puyfaucher qui n'exclut pas pour ce faire d'ouvrir son capital. En suivant encore une fois sa devise : "dans le doute, ne t'abstiens pas !"

Repères

Pelham Media

Activité : communication digitale

Ville : Paris et Londres

Forme juridique : SARL

Dirigeant : Laëtitia Puyfaucher, 40 ans

Année de création : 2000

Effectif 2013 : 57 salariés

Effectif 2014 : 60 salariés

CA 2013 consolidé : 9,7 M€

CA 2014 consolidé : 10 M€

RN 2014 : 2,3 M€

Marion Perroud

Marion Perroud

Journaliste

Entre 2012 et 2016, Marion Perroud a suivi, au sein de la rédaction de Chef d’Entreprise, l’actualité des TPE (artisans du bâtiment et commerçants), des [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Editialis Brand Content

Dans un univers concurrentiel ou les marques ont des difficultes se differencier Il faut reussir se differencier dans sa promesse aux consommateurs [...]

Sur le même sujet

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Optimiser les chantiers de construction, les rendre plus sûrs, plus efficients. C'est l'ambition de ces start-up, invitées mardi 26 juin 2018 [...]