En ce moment En ce moment

5 start-up qui imaginent le Futur.e.s

Publié par le

Dans l'énergie, la santé, le jeu... Les applications du numérique sont multiples. Présentes au festival Futur.e.s, vendredi 22 juin 2018 à Paris, ces jeunes pousses le prouvent.

  • Imprimer
Oniriq démocratise l'accès à l'énergie en Afrique

Donner accès à l'énergie et à Internet à des familles rurales en Afrique. Voilà l'ambition de la start-up Oniriq (Ingenious Particles dans les statuts).

Pour cela, elle commercialise des kits solaires comprenant un mini panneau solaire, une box d'alimentation, des lampes basse consommation et une télévision. "Notre business model repose sur une offre d'abonnement, soit à destination de la diaspora africaine -les personnes paient pour leurs familles-, soit des utilisateurs eux-mêmes, qui paient par semaine via leur mobile", expose Rodolphe Rosier, président de l'entreprise. L'offre commence à 7 euros par mois.

Lancée fin 2016, financée à hauteur de 180 000 euros par différents acteurs (Bpifrance, Pôle Emploi, banque...) et par du crowdfunding (une campagne a été bouclée en juin 2018), la start-up est actuellement en phase de production d'une centaine de produits au Sénégal, son point d'ancrage sur le continent. Elle montera à 200 à 500 à partir d'octobre.

Elle compte d'abord se développer au moins dix-huit mois dans le pays, où un établissement est en cours de création à Dakar, avant de se déployer plus largement. Par ailleurs, elle prévoit une levée de fonds de 300 000 euros à l'automne 2018 pour accompagner la commercialisation du produit. Ce qui pourrait également lui permettre de recruter quatre nouvelles personnes.

Repères

Activité : vente de kits solaires
Siège social : Paris (incubé chez Paris&Co et Bond'innov)
Dirigeants : Rodolphe Rosier, président, 42 ans et Alioune Touré, directeur général, 37 ans
Raison sociale : SAS
Année de création : 2016
Effectif : 4 personnes (2 cofondateurs et des free-lances)
CA 2017 : 30 k€ / CA 2018 : 150 k€ (prévisionnel)
Twitter : @OniriqSolar

>>> Envie d'en savoir plus sur le festival Futur.e.s ?
Lire Futur.e.s, un festival pour penser l'innovation numérique

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet