Mon compte Devenir membre Newsletters

Le boulanger parisien Jean-Louis Hecht couronné au Concours Lépine 2014

Publié le par

Le Concours Lépine, qui se tient tous les ans à Paris, a récompensé le 10 mai 2014 Jean-Louis Hecht, l'inventeur du distributeur automatique de baguettes.

Le boulanger parisien Jean-Louis Hecht couronné au Concours Lépine 2014

C'est un concours très prisé des entrepreneurs. Le premier prix de l'édition 2014 du Concours Lépine a été raflé le 10 mai 2014 par Jean-Louis Hecht, dirigeant de la boulangerie Mathurin dans le 19e arrondissement de Paris.

Ce commerçant est l'inventeur du distributeur automatique capable de vendre 24h/24, sept jours sur sept, des baguettes cuites à la demande. Cette machine se présente sous la forme d'une armoire et comprend une chambre froide pour conserver pendant plusieurs jours 120 baguettes précuites ainsi qu'un four qui achève la cuisson en 10 secondes. Jean-Louis Hecht a lui-même installé en août 2009 cette machine devant sa boulangerie parisienne. Les clients, de jour comme de nuit, n'ont qu'à glisser un euro dans la fente du distributeur pour disposer d'une baguette tradition fraîche. "Cette machine répond à un réel besoin des consommateurs: concilier qualité, prix et service", estime le commerçant.

Un succès international

L'histoire commence en 2001. Alors propriétaire d'une boulangerie en Moselle, Jean-Louis Hecht estime manquer des ventes malgré une amplitude horaire élargie. Il imagine et construit alors un premier prototype en collaboration avec les apprentis d'un lycée technique. Le concept fait florès. Il dépose en France une demande de brevet à l'Institut national de la propriété industrielle (INPI). Moyennant 5 000 euros, il obtient le monopole d'exploitation en France pour une durée maximale de 20 ans. Il prospecte ensuite différentes entreprises pour concevoir la machine. Ses démarches le conduisent en 2007 au Portugal où il crée une usine, embauche trois salariés et investit un peu plus de 100 000 euros. Deux prototypes sont testés avant de parvenir au résultat actuel. "Je souhaitais avant tout éviter la surproduction de pain en fin de journée. Avec cette machine, il me suffit d'insérer du pain mi-cuit dans la partie réfrigérée, puis le système s'occupe du reste", détaille Jean-Louis Hecht.

Près de cinq ans après la mise au point de son distributeur, Jean-Louis Hecht a déjà installé une vingtaine de machines dans l'est de la France, une en région parisienne et en a vendu quatre en Russie. Du pain bénit pour ce petit commerçant.