Mon compte Devenir membre Newsletters

Courtier en prêt, Conseiller en gestion de patrimoine, banquier : À qui faire appel quand on est chef d’entreprise ?

Publié le par / Avec la Marketplace

Que ce soit pour créer une entreprise ou développer ses affaires, il arrive toujours un moment où un chef d’entreprise doit chercher une source de financement. C’est pourquoi il se doit de bien choisir ses partenaires financiers, et ce dès le départ.

Si faire appel à sa banque est le premier réflexe de tout entrepreneur, il existe d’autres conseillers financiers comme le courtier en prêt et le conseiller en gestion de patrimoine pour solliciter ou renégocier un prêt. Lequel est le plus avantageux ? Avec qui travailler quand on est chef d’entreprise ? Éléments de réponses.

 

Courtier en prêt : un partenaire privilégié pour des prêts sur mesure

 

Le courtier est un intermédiaire entre l’emprunteur et les organismes prêteurs. C’est un professionnel qui connait les rouages du prêt et qui peut obtenir — en peu de temps — le prêt adapté aux besoins et aux conditions de remboursement du chef d’entreprise.

C’est donc le partenaire financier à privilégier pour renégocier un prêt ou souscrire des prêts à long terme, comme les prêts immobiliers, le regroupement de crédits et les contrats d’assurance.

 

Les avantages de faire appel à un courtier en prêt

 

Effectivement, faire appel à un courtier en prêt présente de nombreux avantages, sur tous les plans. Entre autres :

  • Un gain de temps considérable : plus besoin de faire le tour des établissements de crédit et d’exposer chaque fois son dossier. C’est le courtier en prêt qui se charge de trouver la banque ou l’assurance qui répondra parfaitement aux besoins du chef d’entreprise.
  • En tant que professionnel de la négociation, il peut faire jouer la concurrence pour obtenir des conditions avantageuses : le meilleur taux, les meilleures garanties, etc.
  • Par ailleurs, il peut conseiller le chef d’entreprise dans le choix de son crédit : taux fixe ou taux variable, les aides auxquelles il a droit pour optimiser son emprunt, le suivi de son dossier, etc.
  • Enfin, les services d’un courtier en prêt ne sont pas excessifs pour le chef d’entreprise. À dire vrai, l’organisme emprunteur qui accorde le prêt qui reverse une commission (de l’ordre de 1 %) au courtier. L’entrepreneur quant à lui ne paie que les honoraires du courtier, mais seulement si le prêt est accordé (autour de 1000 euros).

 

Et les inconvénients ?

 

L’un des inconvénients majeurs de faire appel à un courtier en prêt est l’absence de relations entre le chef d’entreprise et son banquier. En outre, il faut un certain degré de confiance pour confier son dossier à un parfait inconnu.

 

 

Conseiller en gestion de patrimoine : pour assurer son avenir et celui de ses enfants

 

Il existe deux types de conseillers en gestion de patrimoine : l'agent ou mandataire exclusif et le CGP indépendant. La différence entre les deux ? Le premier est rattaché à une institution financière. Ainsi ses propositions sont principalement tournées vers les produits de son réseau (banque, assurance...).

 

C’est quoi un conseiller en gestion du patrimoine ou CGP ?

 

Comme son nom le laisse deviner, le conseiller en gestion de patrimoine est un professionnel qui a pour mission de valoriser le patrimoine de son client. En tant qu’expert juridique et financier, il est en mesure de faire un diagnostic du patrimoine du chef d’entreprise : biens immobiliers, biens mobiliers, créance client, etc. Pour lui proposer les stratégies de placement qui répondent à ses besoins et ses objectifs : placement immobilier, réduction d’impôts, modalités de rémunération du chef d’entreprise, retraite, etc.

Bien que cela soit facultatif, un CGP indépendant doit avoir le statut de CIF ou Conseiller en investissement financier pour pouvoir vendre des produits financiers encadrés par l’AMF ou autorité des marchés financiers.

Bon à savoir : les conseillers en gestion de patrimoine indépendants sont regroupés au sein d’organisations professionnelles, telles que la CNCGP, la Compagnie des CGPI, l’Anacofi ou Association nationale des conseillers financiers ou la CNCIF (Chambre nationale des conseillers en investissements financiers). En outre, ils sont immatriculés au registre de l’ORIAS.

 

Des raisons de s’adresser à un conseiller en gestion de patrimoine

 

Ce professionnel financier accompagne le chef d’entreprise dans la création, l’optimisation et la transmission de son patrimoine. Par ailleurs, il assure le présent et l’avenir de ses activités professionnelles (et sa famille) grâce à des produits de placement sur mesure.

 

Le banquier, ce partenaire qui accompagne le chef d’entreprise dans ses projets

 

Ce n’est pas sans raison si un entrepreneur se tourne en premier vers son banquier pour chercher un financement. Ce professionnel qui connait son client sur le bout de ses doigts est celui à même de le conseiller et de l’aider à trouver un produit correspondant à ses besoins et attentes. Bien entendu, ce sont des offres de sa banque qu’il propose : crédit, découvert bancaire, assurance vie, etc. C’est donc un interlocuteur à privilégier sur le long terme.

Entre autres, le banquier offre de larges manœuvres de négociation. À condition bien entendu d’avoir un dossier solide (business plan bien rodé).