Mon compte Devenir membre Newsletters

Solliciter un prêt professionnel : 5 erreurs à éviter !

Publié le par / Avec la Marketplace

C'est un fait, les institutions bancaires n’accordent pas facilement un prêt professionnel sans un dossier bien ficelé. D'autant plus que certaines erreurs sont à éviter impérativement !

Erreur n°1 — Présenter un dossier de demande de prêt professionnel bâclé

 

Eh oui, certains porteurs de projet sont enclins à expédier rapidement leur demande de crédit professionnel. Ils considèrent en général qu’il s’agit tout juste d’une simple formalité. Mais, ce n’est pas du tout le cas ! De fait, c’est un passage obligé pour beaucoup d’entrepreneurs qui souhaitent financer leur projet. Qui plus est, le professionnalisme fait partie des valeurs importantes pour tout établissement bancaire qui se respecte. Il se doit ainsi de ne prendre en compte que les dossiers fiables, viables et rentables pour lui.

Arriver les mains vides est d’ailleurs considéré comme un manque de sérieux. Un dossier complet et bien préparé prouve également la crédibilité de l’entrepreneur et sa bonne volonté. Plan financier, devis de matériels, CV..., rien ne doit être laissé au hasard ! Effectivement, même si le projet est bon, il faut aussi présenter un dossier percutant et des arguments convaincants. Et quoi de mieux qu’un dossier bien réalisé pour persuader un banquier !

 

Erreur n°2 — Manquer de préparation pour la présentation

 

L’obtention d’un prêt professionnel passe aussi par la présentation du projet lors de l’entretien avec le banquier. Il est alors primordial de bien effectuer sa présentation. Il faut qu’elle soit claire, fluide et concise. En plus, avant de rentrer dans les détails du projet, il est conseillé de faire une synthèse du projet. Il va sans dire qu’une présentation incohérente risque d’écorner l’image du créateur ou du repreneur d’entreprise. De même, le futur de son activité en pâtira.

Les premières minutes de l’entretien sont en tout cas décisives pour la suite de l’entrevue. Ainsi, il est essentiel d’être le plus persuasif possible en 5 minutes. Pour cela, il est préconisé d’utiliser des mots simples et directs qui expliqueront rapidement les tenants et les aboutissants du projet au banquier. Bien évidemment, une présentation orale bien préparée suit à la lettre le plan de l’argumentaire préalablement défini.

En outre, il est inutile de se précipiter pour aller prendre rendez-vous auprès de la banque. Et pour cause, pour obtenir un prêt professionnel, il est crucial de donner une bonne première impression. Il vaut mieux donc attendre d’être fin prêt ou d’être suffisamment avancé dans le projet avant l’épreuve de l’entrevue. Cela évitera à coup sûr à l’entrepreneur de montrer une image négative et désordonnée.

 

Erreur n°3 — Ne pas présenter de business plan

 

Le business plan est un document indispensable pour la recherche de financement. D’ailleurs, cet outil de présentation est requis lors de la rencontre avec la banque. Bien entendu, un plan d’affaires irréprochable doit être bien rédigé et convaincant.

Il est vrai que rédiger ce document de référence n’est pas facile à entreprendre. Cependant, il ne manquera pas de démontrer le sérieux de l’entrepreneur et ses compétences. Il permettra également au banquier de s’assurer de la rentabilité du projet. Rien de tel pour augmenter ses chances d’obtenir un crédit professionnel haut la main !

 

Erreur n°4 — Sous-estimer les besoins de trésorerie

 

Autre erreur à éviter pour sa recherche de financement : sous-estimer les besoins de trésorerie de l’entreprise. En effet, en analysant le dossier de demande de prêt professionnel, la banque va tout de suite s’en rendre compte. Ainsi, il est important de bien s’assurer de la suffisance de sa trésorerie en déterminant autant que possible avec précision le fonds de roulement et les BFR.

 

Erreur n°5 — Négliger les détails

 

Les entrepreneurs ont par ailleurs tendance à prendre à la légère les détails de leur projet. Cependant, la banque va les prendre en considération. Elle passera le dossier de demande de crédit au peigne fin. De ce fait, il est vraiment nécessaire de bien connaitre son dossier par cœur. Il ne faut pas laisser la place au doute et à l’ignorance.

D’autant plus qu’aucun projet n’est parfait, il peut être encore amélioré. Par conséquent, en cas de présence de faiblesse dans le projet, il est préférable de le reconnaitre franchement au lieu de faire l’autruche. Au contraire, c’est le moment idéal pour montrer ses capacités et proposer des solutions concrètes. Et ce, afin de minimiser au maximum les risques d’insolvabilité et de rassurer la banque.

Bref, l’entrepreneuriat n’est pas une démarche qui s’effectue à l’aveuglette. Un créateur ou un repreneur d’entreprise se doit d’être vigilant et consciencieux, surtout au moment de la composition et la présentation de son dossier de demande de prêt professionnel à la banque.

Il est aussi recommandé de faire appel à un courtier pour augmenter ses chances de succès