Mon compte Devenir membre Newsletters

[Enquête] Mutation digitale : faites évoluer votre PME ou disparaissez !

Publié le par

Attentes des clients, communication, innovation... Les entreprises n'ont d'autre choix que de se réinventer face à la révolution digitale. Sans quoi, elles sont vouées à disparaître.

[Enquête] Mutation digitale : faites évoluer votre PME ou disparaissez !

Une croissance de résultat opérationnel de 40%. C'est ce que promet la transformation numérique aux entreprises. Et gare à celles qui ne prendront pas le virage?: l'étude du cabinet McKinsey, "Accélérer la mutation numérique des entreprises?: un gisement de croissance et de compétitivité pour la France", leur prédit une baisse de 20%. Mais pour profiter à plein des potentialités, encore faut-il que les structures, et en particulier les PME, conduisent le changement tant dans leur fonctionnement intrinsèque que dans leur offre de produits ou de services.

Mais pourquoi tout bouleverser ? Car cette mutation est induite par celle des consommateurs finaux. Toujours plus connectés, ils sont 82% à avoir accès à Internet à leur domicile, 40% à posséder un smartphone et 60% à réaliser des achats en ligne. Un créneau porteur, donc, sur lequel les entreprises n'hésitent plus à miser. "Grâce à un site en ligne, une société traditionnelle avec un circuit de vente classique atteindra une population de clients et un segment de marché jamais exploités", indique Jocelyn Bouilhol, chef de projet du programme SI PME, qui accompagne les TPE et PME de Rhône-Alpes dans leur transformation numérique.

En lançant sa boutique en ligne en juin 2013, le négociant en vin Cuvelier et Fauvarque a ainsi séduit une clientèle plus jeune, moins aisée, tout en élargissant sa zone d'influence au-delà de sa région d'implantation, le Nord-Pas-de-Calais. Encore marginal dans son chiffre d'affaires, ce canal de distribution offre à la marque une vitrine primordiale tant pour son image que pour sa relation client.

Le Web devient un support d'e-business

Évident pour le B to C, l'outil internet l'est également de plus en plus en B to B. "Depuis un ou deux ans, les budgets précédemment consacrés aux salons sont transférés sur le Web", souligne Frédéric Bellotti, coordinateur du programme SI PME.

Preuve en est avec la Remorque Mandrinoise, fabricant de remorques utilitaires de 19 salariés. "Nous avons réduit les budgets des salons, très lourds en termes d'organisation et dont les frais ­rognaient nos marges, au profit d'un site qui nous apporte un meilleur retour sur investissement et qui constitue un support de communication plus durable", explique Jeanne Plonquet, la responsable grands comptes. En effet, outre l'e-boutique, Internet est avant tout un support d'e-business, grâce à un accès en ligne aux catalogues produits, aux formulaires de contact, aux documents techniques, aux informations commerciales ou encore aux devis.