Mon compte Devenir membre Newsletters

Le portrait numérique de Jean-Baptiste Danet, président de CroissancePlus

Publié le par

Coprésident de l'agence Ipanema, Jean-Baptiste Danet utilise principalement Twitter pour s'informer. Le président de CroissancePlus a également un côté geek avec l'achat d'une Apple Watch.

Le portrait numérique de Jean-Baptiste Danet, président de CroissancePlus

Dernière appli téléchargée ?

Roland Garros l'officiel ! Même si Federer était forfait....

Celles qui vous sont indispensables ?

Twitter, pour suivre les actus chaudes de la presse, d'autres réseaux et d'autres entrepreneurs, LinkedIn, pour suivre l'actualité professionnelle des personnes de mon réseau et s'entraider. Et Netflix, pour lever le pied !

Quels comptes Twitter suivez-vous de près ?

@CroissancePlus et @AgenceIpanema, bien sûr ! Également, les comptes des principaux journalistes et chroniqueurs économiques. Et enfin TTSO [Time to sign off, NDLR], sur Twitter et
par mail !

Le buzz qui vous a le plus marqué sur la Toile ?

Les photos de Thomas Pesquet, publiées quotidiennement sur Twitter et à chaque fois relayées des centaines ou des milliers de fois. Elles montrent la beauté et la fragilité de notre monde.

Ce qui vous exaspère le plus sur le Net ?

L'agressivité de certains internautes sur les réseaux sociaux. Pour critiquer et insulter, il y a du monde. Pour proposer, c'est plus rare... !

Quel est le dernier gadget high-tech que vous avez acheté ?

L'Apple Watch, pour être connecté partout !

Votre mentor sur le Web ?

De nombreux entrepreneurs de CroissancePlus, qui ont fait du Web leur terrain de jeu: Nicolas d'Hueppe, président d'Alchimie et ­vice-président de CroissancePlus, Geoffroy de Becdelièvre, dirigeant de Marco Vasco, et bien d'autres !

La tendance web qui vous fascine le plus actuellement ?

Le machine learning et l'intelligence artificielle. Les enjeux sont énormes dans tous les domaines, et spécialement sur celui du marché du travail.

Le site ou l'appli que vous auriez aimé inventer ?

Qwant, le Français qui ose s'imposer face à Google en Europe. Je leur souhaite une grande réussite. Nous avons besoin de proposer au consommateur des alternatives crédibles aux géants américains et chinois du numérique.