Mon compte Devenir membre Newsletters

DiaporamaIFA 2016 : quelles tendances high-tech pour l'entreprise?

Publié le par

L'IFA Berlin est avec le CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas l'un des plus grands salons mondiaux d'électronique grand public au monde. 3 experts ont foulé ses halls à la recherche des pépites qui marqueront l'année 2016. Voici leurs repérages, ciblés à destination de l'entreprise.

© Doro/Caroline Noublanche Caroline Noublanche, experte en télécoms et applications mobiles

Caroline Noublanche est Vice-Présidente du groupe suédois Doro, spécialiste de la téléphonie mobile simplifiée adressée aux seniors. Doro affichait un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros en 2015. Le groupe était présent à l'IFA 2016 pour présenter ses nouveaux produits et faire un tour d'horizon des tendances de la téléphonie et des produits high-tech en général. Le coup de coeur de Caroline Noublanche ? La Yoga Book Tablet, de Lenovo. Cette tablette possède un clavier sans touches: elles sont projetées sur la surface. En les éteignant, on obtient une tablette graphique sur laquelle on peut directement écrire ou poser une feuille de papier et prendre des notes qui seront directement numérisées.

La Yoga Book Tablet fait partie des" sensations" de l'IFA et a été mentionnée à l'unanimité comme produit phare 2016 par nos trois experts. Elle est disponible à partir de 499 € sous Android. Côté smartphones, Caroline Noublanche a repéré les audacieux smartphones Moto Z de la marque Motorola, avec ses modules Moto Mods, pour ajouter par magnétisation au smartphone un vidéoprojecteur, un zoom ou une batterie additionnelle. Le Moto Z est disponible à partir de 700 euros et fait partie des smartphones les plus fins du marché. Autre smartphone à 700 € repéré, le nouveau Sony Xperia XZ, intéressant pour son capteur photo très compétent à 23 mégapixels, associé à un obturateur à déclenchement rapide, un autofocus laser et une stabilisation numérique complémentaire. A vos photos !


Digitalisation: à quand votre tour?

Digital : les entreprises françaises sont à la traîne pour transformer l'essai