Mon compte Devenir membre Newsletters

La transformation numérique : une priorité pour la croissance des TPE

Publié le par

Le salon des micro-entreprises se déroule cette semaine à Paris pour accompagner les dirigeants et créateurs de petites entreprises de relever les défis qu’ils rencontrent au quotidien et stimuler la croissance de leurs activités. Il est intéressant de mettre ce salon professionnel en rapport avec un autre temps fort organisé en parallèle dans la France entière : la Semaine de l’Innovation Digitale. Avec pour principal objectif de mettre à l’honneur les différentes initiatives et innovations digitales qui se développent dans notre pays, cet événement souligne que la transition numérique est entrée dans notre quotidien et concerne l’ensemble des secteurs économiques comme toutes les entreprises, y compris les micro-entreprises.

La transition numérique des TPE : une réalité en France

Certes, beaucoup soulignent que ces dernières ont un retard à l’allumage et ne se sont toujours pas appropriées les nouvelles technologies, que ce soit par manque d’intérêt, par manque de temps ou tout simplement par peur de s’appuyer sur des outils qui échappent à leur compréhension. Une situation qui ne serait pas sans poser problème lorsque l’on sait que les performances d’une entreprise dépendent aujourd’hui aussi bien de ses compétences métiers et des services à valeur ajoutée proposés à ses clients que de sa capacité à s’appuyer sur les nouvelles technologies renforcer ses performances et stimuler l’innovation et le développement de nouveaux produits.

Heureusement, cette perception ne semble pas refléter la réalité.  Les TPE ne seraient en effet pas en reste au niveau de l’adoption des nouvelles technologies, même si elles n’ont pas de stratégie en tant que telle ou de responsable clairement identifié pour mener à bien ce projet. Dans le cadre d’une étude que nous avons réalisée en partenariat avec IDC et Intel[1], on s’aperçoit en effet que les dirigeants de TPE sont conscients de l’intérêt et de l’apport du numérique dans leurs activités au quotidien :

  • 68% d’entre eux estiment ainsi que les solutions numériques doivent contribuer à accroître la productivité de leur organisation ;
  • 78% considèrent même que le numérique fait évoluer le modèle économique de l’entreprise.

Les plus avancés constatent d’ailleurs les effets de cette transition et peuvent témoigner, à travers une croissance plus dynamique, de l’intérêt de ces nouvelles technologies pour le développement de leur entreprise.

La mobilité au service du service clients et de l’efficacité

Parmi les nouvelles technologies adoptées figure la mobilité, dont l’adoption est stimulée par la volonté de mieux répondre aux attentes des clients et d’être plus efficaces au quotidien, notamment en optimisant le temps passé dans le cadre des déplacements. C’est le cas d’un serrurier ou d’un plombier, alors en mesure de dresser son devis et de l’envoyer à son client au cours de sa visite. C’est également un atout pour de jeunes sociétés comme Argolight, spécialisée dans la conception de lames de verre permettant d’étalonner de façon durable la précision des microscopes électroniques à fluorescence. Travaillant avec des entreprises dans le monde entier, la mobilité est un atout qui permet aux collaborateurs de l’entreprise de travailler et d’être connecté au quotidien, même dans le cadre de déplacements à l’étranger, optimisant notamment le temps passé dans les gares et aéroports.

Garder le contact, gagner en réactivité et en efficacité, apporter toujours plus de valeur ajoutée aux clients comme aux partenaires, la mobilité est entrée dans le quotidien des micro-entreprises qui, à l’image des usages privés, ont fait du smartphone ou de la tablette un équipement professionnel de choix pour garder le contact, communiquer et stimuler la collaboration entre collaborateurs.

L’adoption du Cloud : un chantier à initier

La prochaine étape à initier resterait cependant l’adoption du Cloud, talon d’Achille des TPE françaises. Seules 29% d’entre elles utiliseraient des applications en mode SaaS. De même, moins d’un tiers des dirigeants accèderaient à distance aux informations et aux applications de l’entreprise. Or, le Cloud représente une structure de coûts attractive et une flexibilité de déploiement plus qu’intéressantes pour ces petites structures.

Continuité logique de l’adoption de la mobilité dans les usages professionnels, le Cloud est la technologie qui permet aux TPE de s’affranchir des contraintes techniques comme de celles liées à la mise à jour régulière de leurs applications professionnelles. Elle offre par ailleurs la possibilité de s’appuyer sur les mêmes solutions que les grandes entreprises, à commencer par les outils d’analyse de données et de CRM, pour gagner en compétitivité et accroître leurs parts de marché. Un argument de poids qui devrait stimuler l’adoption du Cloud au sein des TPE à l’heure où chacune cherche à réaliser son  potentiel de croissance.

[1] Etude réalisée en septembre 2015 par IDC, en partenariat avec Microsoft et Intel auprès de 150 dirigeants d’entreprises de moins de 9 salariés.