Mon compte Devenir membre Newsletters

Dopez votre audience grâce au responsive design

Publié le par

Page 2 sur 2

Un coût de développement plus élevé

Reste que développer un site en responsive design " est environ 30 % plus cher qu'un site classique ", avertit le fondateur de Miratech. En cause, un important travail de conception et de tests en amont sur l'ensemble des supports et des systèmes d'exploitation. Autre limite, " ce type de site est généralement doté d'un code un peu plus lourd, qui peut ralentir la navigation ", souligne Cyril Balit (Zee Agency).

Tout l'enjeu de cette technologie consiste par ailleurs à trouver le bon équilibre ergonomique entre les différents terminaux. " On ne navigue pas sur un ordinateur comme sur un smartphone. L'écueil est bien souvent de faire un site trop bien adapté au tactile en sous-estimant les contraintes d'un ordinateur avec souris, et inversement ", pointe Jérémie Eskenazi (Miratech). Le risque est aussi de déboucher sur un site certes "responsivé", mais dont la consultation n'est pleinement optimisée sur aucun des supports, contrairement à la création d'un site mobile dédié. D'où l'importance de partir des habitudes de navigation et des attentes de vos cibles en fonction du terminal pour effectuer les meilleurs arbitrages.

Le responsive design ne convient pas à toutes les entreprises. " Si cette alternative est très intéressante pour les métiers "visuels" (architectes, décorateurs...), ou les sites faisant la part belle aux photos et vidéos, il l'est nettement moins pour les entreprises à l'offre complexe qui suppose beaucoup de contenus écrits ", pointe Michel Bianco-Levrin, directeur de la création digitale de Carré Noir, cabinet de conseil en stratégie de marque et identité visuelle. C'est la raison pour laquelle il est primordial, selon lui, de bien réfléchir, au-delà de l'expérience utilisateur, à la ligne éditoriale du site. " Responsiver pour responsiver n'a aucun intérêt, si vous ne menez pas une réflexion profonde sur la manière la plus impactante de diffuser vos messages ", conseille l'expert. Et cela, qu'il s'agisse de votre communication on line ou de vos campagnes marketing. " Aujourd'hui, plus de 40 % des e-mails sont ouverts sur mobile. Un e-mail qui n'est pas lisible sera directement supprimé. Pour maximiser le taux d'ouverture de vos campagnes, il peut être pertinent de responsiver vos e-mailings. Mais, ne le faites que si votre site est également responsivé ", recommande Cyril Balit (Zee Agency).

Vous l'aurez compris, passer au responsive design présente de nombreux avantages, à condition de réaliser les bons arbitrages en amont. À moins de bénéficier d'un service informatique dédié, vous devrez solliciter les conseils de prestataires. Le marché étant très dérégulé, mieux vaut comparer les offres et vérifier les recommandations. " Pour développer notre nouvelle version, nous avons lancé un appel d'offres en mettant en concurrence plusieurs agences, et nous avons vérifié leurs précédentes réalisations dans notre ­secteur, raconte Jeanne Coëffé (Mondéfilé.com). La refonte du site a ensuite duré environ deux mois, car nous avions beaucoup travaillé en amont sur la redéfinition de notre image de marque et réfléchi aux améliorations à effectuer, afin de briefer au mieux l'agence. " Une manière de réaliser également de précieuses économies qui, elles, sont tout sauf virtuelles.

*Source : bilan annuel de l'e-commerce en France en 2013, Fevad, janvier 2014.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l'article suivant : Les enjeux de la mobilité en entreprise.