Mon compte Devenir membre Newsletters

Halte au choc de complexité !

Publié le par

CroissancePlus a adressé, le 12 juin 2014, une lettre ouverte à François Hollande et à Manuel Valls. En cause, une batterie de nouvelles mesures (réforme de l'inspection du travail, information préalables des salariés...) qui vont, selon l'association, aggraver la situation des entreprises.

Halte au choc de complexité !

Obligation d'information préalable des salariés en cas de cession, temps partiel de 24h, compte pénibilité, réforme de l'inspection du travail, encadrement des stages... Ça en est trop pour l'association des entreprises de croissance, CroissancePlus.

Dans une lettre ouverte, publiée le 12 juin 2014, elle tape du poing sur la table. Elle appelle le président de la République et le Premier ministre à abandonner les dernières obligations imposées aux entreprises.

Déçus

"Pacte de responsabilité et de solidarité, baisse de la dépense publique, annonces d'allégement des charges, choc de simplification... les déclarations fortes à l'attention des PME et ETI se multiplient. Les entrepreneurs de CroissancePlus ont été sensibles à vos annonces... mais sont aujourd'hui terriblement déçus qu'à peine prononcées, elles soient déjà remises en cause", regrette l'association par la voix de son nouveau président, Stanislas de Bentzmann.

Selon CroissancePlus "la mise en oeuvre de toutes ces dispositions qui s'ajoute à un cadre déjà extrêmement lourd va entraîner une aggravation de la situation des entreprises déjà très difficile avec des coûts de gestion administrative, qui représenteront autant d'investissements en moins pour le développement de nos entreprises", avertit-elle en rappelant qu'il "n'y aura pas de croissance sans confiance et pas de confiance constructive sans liberté".