Mon compte Devenir membre Newsletters

Les défaillances de PME en recul au premier trimestre 2014

Publié le par

Les défaillances de PME de plus de 50 salariés n'ont jamais été aussi peu nombreuses depuis la crise à en croire le dernier baromètre du cabinet Altares. A contrario, les micro-entreprises affichent le plus de difficultés.

Les défaillances de PME en recul au premier trimestre 2014

Exactement 113. C'est le nombre de défaillances de PME de plus de 50 salariés enregistrées durant le premier trimestre 2014 contre 156 au premier trimestre 2013, d'après le dernier baromètre du cabinet Altares. Une amélioration timide mais réelle puisque les défaillances de PME n'ont jamais été aussi peu nombreuses depuis la crise (189 au premier trimestre 2009). Cette meilleure conjoncture est surtout notable dans l'industrie où 729 cessations de paiements sont recensées sur les trois premiers mois, soit 7 % en moins par rapport à la même période de l'année passée.

62 800 emplois menacés

Une meilleure résistance qui se traduit par un millier d'emplois préservés par rapport à début 2009. Si encore 62 800 emplois sont directement menacés par les défaillances d'entreprise de ces trois premiers mois, ils étaient 73 700 sur le premier trimestre 2009. De plus, l'essentiel des PME a obtenu du tribunal de poursuivre l'activité sous redressement judiciaire, leur permettant ainsi d'étudier la mise en place d'un plan de sortie de procédure... "Cependant, les deux tiers de structures financières trop fragilisées n'y parviendront pas", prévient Thierry Millon, responsable des études chez Altares.

Si les PME (et les sociétés de plus grande taille) s'inscrivent sur les meilleures tendances, ce n'est pas le cas des micro-entreprises qui affichent le plus de difficultés. Ainsi, les défaillances d'entreprises ont augmenté de 14 % sur ce segment. Au total, les défaillances ont augmenté de 3,4 % sur le 1er trimestre 2014. Pas moins de 16 446 entreprises sont en cessation de paiement, comme durant l'année 2009.